DETECTIVE CONAN { dark truth }

Forum RPG sur Détective Conan et Magic Kaito
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
RECENSEMENT EN COURS - JUSQU'AU 4 MAI ! Activités à prévoir

Partagez | 
 

 Meurtre Cinématique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité »
Invité


MessageSujet: Meurtre Cinématique   Dim 6 Juil - 13:11

Meurtre Cinématique




FEAT. Misao Yamamura & Jodie & Shisyo Akara



En ce jour magnifique et ensoleillé comme il y a habituellement en été à Tokyo, il me vint l'idée de sortir un peu et m'amuser puisque nous sommes en vacances. Avant de faire quoi que ce soit, il fallait que je demande à Ran et Sonoko si elles étaient d'accord pour venir avec moi. En effet plus on est de fou plus on rit, n'est-ce pas ?! Malheureusement toutes les deux étaient occupées et ne pouvait donc pas sortir avec moi. Je me suis donc retrouvée toute seule, à marcher dans cette immense ville qu'est Tokyo. Il n'y avait pas beaucoup de monde à cause de la température trop élevée, les gens étaient soit chez eux au frais, soit à la plage ou à la piscine. Bref, je me promenais dans le quartier.

*Et si j'allais m'acheter une glace ceci pourrait sans aucun doute me rafraîchir. Oh ! Et en plus je ne suis pas loin de...*

Mais je ne voulais pas n'importe quelle glace, j'en voulais une du glacier MAKÔ, près du cinéma. D'ailleurs pourquoi pas allez voir un film. Dans le cinéma, il y a la climatisation et en plus j'aimerais bien voir "Godzilla, le retour de la bête". Cela pourrait très bien être sympas et je pourrais raconter le film aux filles qui n'ont pas pu venir avec moi. Arrivée devant le glacier, je vis une petite queue de trois personnes, je me suis dit que peut-être n'étais-je pas la seule à peser que ces glaces sont vraiment les meilleures de monde.

"-Bonjour monsieur, dis-je avec une voix plutôt enjouée, j'aimerais une double glace.
-Bonjour mademoiselle, alors je vous sers quels parfums ? répondit le glacier.
-Et bien, ce sera un cornet vanille avec également une boule de tiramisu s'il vous plaît. Et euh...avec un petit supplément de chantilly. Merci, je pense que ce sera tout.
-Bien, tenez".

Tout en me donnant ma glace, je lui tendis la monnaie. L'homme me parut très fatigué et en même temps inquiet, peut-être préoccuper. C'était sans doute à cause de la chaleur. Après avoir prix ma glace qui commençait peu à peu à fondre, je marchai jusqu'au cinéma. Pour un mois de juillet, il n'y avait pas beaucoup d'enfant dans les rues. Dans la salle plutôt vide pour ce superbe film on pouvait voir surtout des couples, j'étais vraiment la seule fille à être venue non accompagnée. Le film était tout de même long, il durée environ 2H, donc au cas où j'aurai un petit creux après avoir fini ma glace, je pris quelques biscuits avec une boissons. Tout en attendant que le film débute je pensais :

*J'aurais peut-être dû invité Conan-kun...*

Sans aucune raison je pensais cela. J'avais juste un mauvais pressentiment...





 


 
Conan de DC DT RPG (c)
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Meurtre Cinématique   Jeu 10 Juil - 18:13

Meurtre Cinématique




FEAT. Misao Yamamura & Jodie & Shisyo Akara



C'était une belle après-midi bien ensoleillé, on pouvait entendre le bruit des oiseaux gazouiller, les cries des enfants s'amusant dans le parc. j'ouvris sa fenêtre respirant un bon coup l'air s'y engouffrant. Cette magnifique journée me donna envie de sortir prendre l'air. M'habillant en vitesse, elle se rua dehors. Au pied de l'immeuble j'apperçu un camion jaune de déménagement qui s'était garé devant l'immeuble. Des hommes en bleu de travail en sortirent des cartons, des tables, des chaises, des étagères, des pots de fleurs, un vieux globe terrestre, un chevalet et un large fauteuil tendu de velours rouge foncé.[...] l'un deux releva la tête et me souria en faisant un signe de la main, je fis pas plus attention que ça, j'avais hâte de profiter des rayons du soleil.  Les environs étaient bondé de monde. Où donc aller ? Pourquoi pas le parc de Tokyo ? c'était la meilleur façon de profiter de ce temps, de plus il y avait un cinéma à coté, il passait un très bon film d'action dont le héro se trouva matérialisé dans un jeu vidéo. Du moment que ça parlait de jeu j'étais toujours partante, ma fulgurante passion en étonnait plus d'un. Bon c’était décidé direction le parc et ensuite let's go to the cinéma ! Je décidais de laisser sa voiture et de m'y rendre à pied, ça me fera du bien de marcher un peu.

Je traversais les rues de tokyo, pouvant apercevoir pleins de magasins ouvert, des gens discutant des derniers nouveauté, des gamins courant dans tout les sens, bref le genre de vie toute à fait banale qui m'avais fortement manqué.Après vingt minutes de marche j'arriva enfin au parc, le soleil tapant de plus belle, comme Je pouvais m'y attendre la pelouse était noir de monde, impossible de marcher sans écraser quelqu'un, le mieux était de trouver un coin tranquille et dessert, chose compliqué. Regardant partout autour de moi, je remarqua aussitôt un coin près d'une fontaine, il y avait juste 4 personnes, ça devrait aller. je me dirigeais par la lorsque je senti un regard appuyer sur moi, je m'arrêta net regardant des deux côtés, mais avec tout se monde difficile de savoir qui c'était.


« Allons Jodie tu te fais des idées, ce n'est pas comme-ci tu étais le centre du monde, de plus c'est normal qu'une étrangère au cheveux blonde attire l'attention »

En tout cas ça m'avait coupé l'envie de rester plus longtemps ici, pourquoi pas commencer par le cinéma ? Je jetais quand même un dernier coup d'oeil derrière moi, mais rien de suspect. Je commençais à me dirigeais vers le grand portail vert du parc, celui-ci était vieux et un peu rouillé, il me fis penser à ces grand portail lugubre qu'on voit dans les cimetière, elle cette pensé je frémissais. Lorsque je commençais à le traverser, je ressenti à nouveau se regard appuyé, cette fois ça ne pouvait pas être une coïncidence. quelqu'un m'espionné vraiment, mais je préférais jouer la carte de l’indifférence, de plus je n'avais aucune raison d'être en danger, cependant je ne pu m'empêcher de glisser ma main dans la poche intérieur de ma veste rouge, serran mon arme de service. Je regarda ma montre, mince plus que 10 min avant le début de la séance, j'allais être en retard, en plus j'ai pas envie de rater ce film, apparemment il a eu un succès phénoménal et je serais en sécurité la bas car généralement les salle de cinéma était bondé de monde et plonger dans le noir, bien difficile de reconnaître une personne la-bas. Je commença à courir, longeant les rues de tokyo bousculant de temps en temps des personnes. Plus que 7 minutes vite j'ai pas envie de le rater ! Je tourna au coin d'une rue, laissant apparaître le cinéma dans mon champs de vision.

Ça devait faire au moins plus de 10 ans que je n'y avait les pieds, il faut dire que mon travail au sain du F.B.I me prenais tout mon temps. En tout cas j'avais complètement oublié ce "stalker". J'admirais la magnifique architecture symétrique du bâtiment, en pouvait même voir des sculpture en haut dans l'espèce de terrasse. Si il n'y avait pas marqué cinéma j'aurais pu croire à un château.  Rentrant dans le cinéma, je m'avançais vers la caissière pour prendre mon billet, ceci-ci avait de long cheveux châtain s’arrêtant au niveau du dos, ses yeux d'un marron très clair semblable à la couleur de l'acajou était coiffé d'une paire de lunette noir, elle abordais un sourire éclatant, j'en étais presque jalouse. Je lui rendis son sourire est me dirigea vers la salle, ce n'est qu'une fois que je montra mon billet à l'agent charger de vérifier les ticket que celui-ci me me fit remarqué que je m'étais trompé de salle, sur le billet c'était le film "Godzilla, le retour de la bête". Rhaa quelle manque de bol, vu que j'ai déjà acheté le billet autant le voir. J'arrivais dans la salle, bizarrement elle était presque vide hormis quelques couple et...

-Cette fille, elle ressemble à... Shuu ?
Je vais la surveiller d'un peu plus près[/color]
Tout en disant celà elle décida de s’asseoir à quelques sièges de la jeune fille en restant très discret, se cachant le visage avec sa main.






 


 
[/color]
Conan de DC DT RPG (c)

Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Meurtre Cinématique   Sam 12 Juil - 1:29

Meurtre Cinématique




FEAT. Misao Yamamura & Jodie & Shisyo Akara




Ce jour là était un beau jour. Ensoleillé avec un ciel sans nuage et jour de vacance, tout indiquait que cette journée ne pouvait que bien se passer.. enfin, seulement si on ne jugeait que les apparences bien sur. Nombreux furent d'ailleurs ceux qui avaient décidé d'en profiter, vu le bruit que l'on entendait venant de la rue. Cette rumeur, bien que tout le temps présente a cause du fait que Tokyo était une grande ville, avait monté en volume et en intensité car tout le monde ne restait, pour une fois, pas dans son bureau ou dans une salle à mourir de chaud. Ce mois-ci, bien qu'étant un mois d'été, était un peu plus frais et avait subit plusieurs jours de pluie, c'est pour cela que les gens appréciaient ces éclaircies. Et par la même, Shisyo ne faisait pas exception. Il était resté chez lui toute la matinée, et pour cause, il dormait. Le jour précédent il avait veillé assez tard pour lire quelques livres en japonais afin de continuer a s'habituer a parler la langue bien qu'il la connaissait, et avait même finit par s'endormir sur son bureau, mais ça c'était un détail. Ses volets étant ouverts, le soleil avait finit par le réveiller lorsque ses forts rayons avaient pénétré la pièce. Voulant tout de même profiter de la journée, même si étant encore plutôt fatigué, il se leva puis s'habilla. Ça ne lui était pas très habituel de se réveiller a une heure aussi tardive, mais bon. Lorsqu'il alla dans la cuisine pour aller se chercher a manger, il se rendit compte que sa mère était toujours dans sa chambre elle. On lui avait prescrit du repos pour se remettre petit a petit de sa dépression, mais son état n'était pas très inquiétant. Après avoir mangé il sortit dans la rue, sans savoir quoi faire réellement.

Dehors, il y avait foule a cause du beau temps. Mais cela, je l'avais déjà précisé n'est-ce pas ? Shisyo n’appréciait pas énormément tout ce monde, surtout que la plupart ne faisait pas attention a lui et il se faisait parfois bousculer. Mais il n'en tenait pas vraiment rigueur. Ils n'avaient sans doute pas le temps pour s’intéresser a quelqu'un comme lui. Ça il l'avait apprit a ses dépend car se fut souvent le cas aux états-unis, et avaient finit par considérer que les hommes étaient pour la plupart comme ça. Pressés et myopes. Il avança dans la rue, essayant de voir ce qu'il pourrait y faire. Il lorgna sur quelques vitrines, de restaurants ou de magasins, essayant de s’intéresser a ce qu'il voyait. Il y avait une foule de détails qui observait allant de ce que vendait les magasins aux décorations des entrées. Tokyo était une grande ville, et il n'était pas dépaysé, même si les villes d’Amérique étaient sans doute quelques peu différentes sur les bords. D'une oreille distraite il entendait les conversations banales de gens sans vraiment y prêter attention. Il passa d'ailleurs a un moment devant un camion de déménagement où des déménageurs transpirants était entrain de descendre tout un tas de babiole, trop nombreuses a énumérer. Shisyo passa près d'eux mais ils eurent la même réaction que les autres, ne pas le remarquer. Il continua son chemin et arriva a une place un peu moins bondée. Vers ce quartier il lui sembla qu'il y eut moins de monde, peut-être surtout parce que c'était un coin près d'un parc ou d'une piscine où les gens allaient aller a cause de la chaleur. Il vit plusieurs autres petits commerces qui vendaient de la nourriture, et c'est la que le jeune homme se rendit compte qu'il avait oublier, dans sa hâte, d'emporter de l'argent. Il haussa les épaules. C'était raté pour cette fois, car de toute façon, il savait que l'argent était quelques chose que les gens n'abandonne pas facilement. Ils pouvaient même faire de mauvaises choses pour cela.
Le jeune homme s'engouffra dans une rue moins bondée, celle où il y avait un cinéma, et un marchand de glace semblait-il. Encore deux activités que l'on ne pouvait faire sans argent. Alors qu'il se dirigeait vers le cinéma pour voir quels films étaient sortis au Japon, un homme passa devant lui. Au début, Shisyo ne lui porta pas attention, mais il vit quelque chose tomber de sa poche. Ça avait l'air d'être un papier. Le jeune homme le ramassa vivement et sans regarder ce que c'était il interpella l'homme. Enfin.. interpeller.. autant que peu le faire quelqu'un qui n'a pas une voix bien vive et qui n'a pas pour habitude de l'élever.

-Monsieur, vous avez fait tomber cela. Monsieur vous...

Peine perdue. L'homme était déjà plutôt loin et se perdit parmi les autres personnes présentes. Shisyo baissa les yeux et vit que l'homme avait fait tomber un billet. De l'argent ? Étonnant qu'il ne se soit pas retourné directement. Shisyo ne savait plus trop quoi faire. Cela serait considéré comme du vol s'il le gardait pour lui ? Après tout c'était de sa faute si l'homme n'avait pas récupéré son bien. Il regarda autour de lui et vit qu'il était arrivé exactement devant le cinéma. C'était vraiment une drôle de coïncidence. Le jeune homme soupira. Il pouvait se permettre cela hein ? Personne ne serait la pour en vouloir ? Il avait déjà vu des gens trouver des billets dans la rue, et les garder pour eux, sans pour autant se faire poursuivre par la police. Il se dit, que voir un film au cinéma était une bonne idée pour passer la journée et aussi une bonne occasion d'écouter encore du japonais. D'autant plus qu'il y avait là un film dont il connaissait le début et dont il s'agissait de la suite, ou plutôt d'une des suites : « Godzilla, le retour de la bête ». Et il n'y avait aucune queue. Autour du cinéma il y avait quelques personnes sans plus, et il aperçut étonnamment deux hommes en tenue de déménageurs, qu'il crut reconnaître. Ils avaient déjà finit ?  Il se présenta au guichet et surprit d'ailleurs la guichetière qui ne l'avait pas vu arriver, ce qui lui était encore habituel. Arrivé dans la salle, Shisyo se rendit compte qu'elle était vraiment vide. Il n'y avait que quelques couples ainsi que... une lycéenne semblait-il. Le jeune homme s'assit a l'une des places d'un rang éloigné , rangea son billet de cinéma dans s apoche et attendit le début du film. Avant que ce dernier commence une femme arriva, et après avoir regarda la salle s'assit pas très loin de la lycéenne. Quelque chose attira son attention : cette femme n'avait pas l'air d'être japonaise. Mais bon, il se reprit, après tout il n'était bien sur pas le seul « étranger » ici. Il lui sembla que personne, a nouveau, ne savait qu'il était là. De plus il était au fond. Bref, le film commença alors.

Tout se passait plutôt bien, mis a part que la bande son du film était plutôt forte, aussi il aurait été difficile de tenir une conversation devant, mais qui parlerait au cinéma ? Bref je divague. Il était assez bien, comme l'on pourrait s'attendre d'un film d'action a grand budget dont les suites ne cessaient de se succéder, mais Shisyo appréciait bien ce film. Il se rendait d'ailleurs compte de son niveau en japonais qui était plutôt super pour quelqu'un qui a vécu longtemps aux états-unis, et c'était certainement du au fait que ses parents insistaient pour qu'il apprenne cette langue. Lors d'une des grandes scènes du film, quelque chose attira son attention. Comme il était a l'arrière il vit des hommes être debout et sortir quelque chose qu'il ne vit pas a cause du noir de la salle. Le jeune homme se dit bien sur que se n'était rien d'important mais soudain, alors que le légendaire Gozilla se mettait un rugir, il entendit un bruit que quelqu'un situé aux rangs de devant ou complètement emporté par l'histoire n'aurait peut-être pas entendu, camouflé par le bruit que faisait la bête. Shisyo l'avait entendu pour plusieurs raisons : de un il était seul vers les dernière rangées, de deux il venait d'être interrompu par l'arrivée de hommes et ne s'était pas remis dans le film. Et ce bruit, presque inaudible, était celui d'un coup de feu. Surprit, il se leva et regarda autour. Les hommes n'y étaient plus, et personne ne sembla y avoir fait attention. Curieux il profita du fait que les gens ne le remarquaient pas trop et qu'ils étaient absorbés pour quitter la salle. Il ne comprenait pas pourquoi ces hommes étaient rentrés pour tirer un coup au lieu de profiter de ce qui passait. Il courut en dehors et vit les déménageurs qui avaient l'air pressés de rejoindre leur camion qu'ils avaient emmené plus loin. L'un d'eux rangeait quelque chose dans son sac, quelque chose qui ressemblait fort a une arme. Il n'aurait pas pu tirer normalement dans le noir ? Peut-être était-est-ce une farce ou... un crime ?

Cela étant, Shisyo fit quelque chose de stupide et téméraire, mais peut-être compréhensible quand on connaît sa naïveté habituelle. Il n'a pas pu pensé que ces gens là pouvaient être vraiment dangereux, ça lui était sorti de l'esprit ou quoi ? Il se rapprocha d'eux, et ces derniers ne semblèrent pas le remarquer au début. Puis il leur parla :

-Pourquoi vous êtes sortis comme ça du cinéma ? Je vous ai vu, vous n'avez même pas prêté attention au film

Les hommes se retournèrent. A priori ils ne s'étaient pas attendu a tomber sur un adolescent. D'autant plus qu'il disait les avoir vu. Pourtant, ils avaient vérifié et personne n'était derrière. C'était problématique, voici un témoin qui n'aurait pas du être là et qui risquait de leur offrir un allé simple pour la prison. Il était idiot ou le faisait-il exprès ? En fait... ils se rendirent compte de la chance qu'ils avaient. Le témoin, ou l'un des témoins semblait vouloir se rendre, et cela leur avait facilité la tâche. Il ne devait avoir que dans les 16 ans tout au plus, et avait l'air plutôt frêle, pas l'air de quelqu'un pouvant réellement se défendre. Shisyo s'est peut-être rendu compte que quelque chose clochait terriblement lorsqu'il vit les regards posé sur lui. Des regards froid qui pouvaient enlever la confiance en eux de plusieurs personne. Et dire qu'il n'a pratiquement rien vu venir. Bien entendu quand il avait remarqué son erreur il avait voulu s'en aller mais bien sur les criminels l'en empêchèrent. Ils urent d’ailleurs tôt fait de le maîtriser en le menaçant avec l'arme fraîchement utilisée. Songeant qu'il ne pouvait faire autrement Shisyo n'ajouta rien, mais laissa discrètement tomber son ticket de cinéma au sol - dans la rue qui n'avait qu'un sens par ailleurs – pensant que quelqu'un pourrait le trouver ou quelque chose du genre. Cela étant, les hommes ne l’abattirent pas directement. La raison ? Peut-être l'argent, ils espéraient peut-être avoir une rançon sur la tête de ce jeune homme. Ils décidèrent de l'emmener. Shisyo quant a lui demeura silencieux. Si vraiment il y avait eu une victime dans le cinéma, alors il allait y avoir une enquête, et peut-être que si les policiers fouillent ils verront le ticket en évidence sur le sol, avec le même horaire que celui du meurtre et réfléchirons a la direction qu'aurait pu emprunter les malfaiteurs. Malheureusement il ne trouva pas d'autres indices a poser, mais au moins il savait qui étaient les criminels. Tout n'était pas perdu n'est-ce pas ? Quelque part il avait peut-être eut raison d'aller chercher ces hommes, sans cela personne n'aurait su qui ils étaient.








Conan de DC DT RPG (c)


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Meurtre Cinématique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Meurtre Cinématique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faire une cinématique
» Truk ork volé par la Garde. Aveu d'une trahison
» ♦La Fin♦ (SPOILER)
» Prise de force
» La problématique de l’enseignement supérieur Ayitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DETECTIVE CONAN { dark truth } ::  :: Cinéma-