DETECTIVE CONAN { dark truth }

Forum RPG sur Détective Conan et Magic Kaito
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
RECENSEMENT EN COURS - JUSQU'AU 4 MAI ! Activités à prévoir

Partagez | 
 

 Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Ran Mori »

avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2014

Feuille de personnage
POINTS TS: 0

MessageSujet: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Lun 14 Avr - 18:40

Quand un froid tombe...




FEAT. Shinichi



Nous étions tranquillement en cours quand je vins à remarquer que j'avais réellement du mal à me tenir éveillée ou encore correctement assise à ma table. Je finis alors par le regarder doucement avant m'assoupir un peu derrière mon livre de cours ne tenant plus du tout puis d'un coup je finis par me réveiller et tirer un peu la manche de Shinichi en le regardant doucement le visage un peu rouge à cause de la température et lui dis doucement:

« Je... Je crois que je dois aller à l'infirmerie... Je ne me sens pas très bien... »

Je fini par me sentir vraiment ailleurs ma tête se faisant de plus en plus lourde et l'envie de dormir se faisant encore plus ressentir. Je finis par m'assoupir sur son épaule totalement claquée. La veille j'étais sorti pour aller chercher mon père dans un bar ralant et pestant encore contre lui qu'il devait cesser au vu du peu d'argent que son travail ramenait ces derniers temps.

Je me réveillais alors quelques instants plus tard pour moi dans l'infirmerie avec quelqu'un à coté de moi, en ouvrant mes yeux je finis par voir la silhouette de shinichi et me mit à rougir un peu en voyant qu'il était encore là une fois de plus comme depuis toutes ses années. Je fini par dire:


« Ce n'est pas raisonnable tu devrais être en cours Shinichi! »

Je lâchais alors un soupire serrant le drap entre mes doigts pour me relever un peu toussant comme une crevarde.




 


 
Conan de DC DT RPG (c)

_________________
♥♥♥♥♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 326
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 19
Localisation : Tokyo - Agence Mouri

Feuille de personnage
POINTS TS: 996

MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Mar 22 Avr - 15:17











“Des nuages grisâtres s’amoncelaient dans le ciel chargé de Tokyo. Poussés par le vent, ils laissaient par moment les rayons du soleil passer dans leurs ouvertures. Qui sait, il allait peut-être pleuvoir dans les heures à venir. Le bulletin météo, annoncé en ce moment même via les grands écrans de la ville, prévoyait en effet quelques averses. Ainsi, la capitale baignait dans la lumière douce et affaiblie du jour. La ville battait son plein, comme à son habitude. La matinée, plus calme que d'habitude fut rythmée par les faire-parts des commerçants. Et bien sûr, on trouvait toujours plus de piétons que de voitures...

Au lycée Teitan, les cours avaient déjà commencé. L'horloge affichait aux alentours de dix heures. Pour Shinichi, l'aiguille semblait ne pas avancer. Bien sûr, il écoutait attentivement le professeur, mais comme la plupart du temps, il s'ennuyait (sans modestie). Tête appuyée sur la main, le lycéen choisit donc de penser à autre chose. Quelque chose lui vint alors à l'esprit; il avait récemment commencé un nouvel ouvrage de romans policiers, mais n'avait pas encore eu le temps de le terminer. Il lui restait... un chapitre. Et bien sûr, celui-ci révélait l'identité du véritable criminel. Voilà ce qu'il aimait faire le plus : Débusquer le coupable et relier tous les éléments pour démanteler et dévoiler son stratagème. Shinichi se mit donc à réfléchir dessus, bien qu'il n'était pas tout à fait extirpé de sa légère somnolence...

▬ « ... »

Enfin, ses pensées fut percées par Ran, qui était assise à côté de lui. Tirant doucement la manche de sa veste, elle leva son regard assommé vers lui. Le jeune lycéen haussa des sourcils en constatant qu'elle n'était pas dans son assiette aujourd'hui. Maintenant qu'il y pensait, elle était beaucoup moins dynamique que d'habitude. Shinichi déposa alors son regard étonné dans le sien. Et sans qu'il ait pu avoir le temps de lui dire quoique ce soit, celle-ci déclara :

« Je... Je crois que je dois aller à l'infirmerie... Je ne me sens pas très bien... »

▬ « Hah ? Tu as besoin que j-»

Ran laissa sa tête s'alourdir et tomber sur l'épaule du lycéen. Sur le coup, ce dernier fut surpris, mais conclut très vite qu'elle avait reçu un coup de fatigue. Il savait qu'il n'avait pas à s'inquiéter. Un peu de repos suffirait sans doute à la remettre sur pied. Il toucha alors son front, et constata qu'elle était fiévreuse. Shinichi n'attendit donc pas pour se lever, portant son amie dans ses bras, tout en déclarant au professeur qu'il prenait l'initiative de l'emmener à l'infirmerie. L'enseignant ne rechigna évidemment pas à sa décision, et le laissa faire. Tous les regards des lycéens étaient braqués sur la jeune fille maladive et inconsciente. Murmures et chuchotements retentissaient dans la salle, et Shinichi put très distinctement voir ses camarades de classe le regarder d'un air taquin... Mais il fit mine de ne pas les voir.

Refermant d'un geste un peu maladroit la porte derrière lui, il s'avança dans les couloirs du lycée tout en contemplant la belle qui dormait paisiblement dans ses bras. Endormie, elle avait vraiment un visage angélique. Le lycéen ne put s'empêcher de rougir légèrement. Puis il se demanda ensuite à quoi était-ce du ce manque d'énergie. Ran se surmenait-elle trop ces temps-ci ? En y repensant, son vieux père ne devait pas beaucoup l'aider... Le jeune détective poussa un soupir; cette fille ne savait décidément pas penser à elle. 

-:-

À l'infirmerie, Shinichi déposait délicatement son amie sur le lit. Il disposa convenablement sa tête sur l'oreiller, puis s'adressa à l'infirmière. Mains derrière la tête, il alla attendre derrière le rideau qui séparait le lit du reste, pendant que la femme s'occuper d'examiner Ran :

« Tout va bien, rien de très sérieux, déclara-t-elle en couvrant la lycéenne de sa couverture, elle a de la fièvre, selon moi, elle a sans doute du attraper froid. Elle sera vite remise sur pied avec un repos mérité. »  

▬ « Je vois... » répondit-il.

Il s'installa donc à son chevet, la contemplant dormir avec ses yeux ronds. Quelques moments plus tard, Ran ouvrit les yeux. Ses pupilles mauves se posèrent sur Shinichi, qui lui adressa un léger sourire. Elle avait déjà l'air d'aller un peu mieux.  

« Ce n'est pas raisonnable tu devrais être en cours Shinichi! » disait-elle.

Le détective-lycéen arqua un sourcil. En cours ? Non, il y avait une fille trop bornée qui avait besoin de lui ici :

▬ « Tu as bien besoin que quelqu'un s'occupe un peu de toi non ? -il tourna la tête vers l'infirmière qui était assise à son bureau plus loin, puis lui sourit avec un air presque niais- bien que je ne remette pas en question les compétences de notre infirmière ! »

La jeune femme à son bureau lui renvoya son sourire, en secouant doucement la tête :

« De toute façon, je vais devoir m'absenter quelques moments. J'ai contacté votre père Melle Mouri, mais il semblerait qu'il ne réponde pas... »


▬ ( Ma main au feu qu'il roupille ou qu'il est obnubilé par son écran télévisé... Et ça s'étonne du manque de clients hein ?) pensa la jeune lycéen.

Le vieux Mouri, Shinichi le connaissait depuis sa tendre enfance. Voilà pourquoi ça ne l'étonnait pas le moins du monde. Son amie se rehaussa légèrement sur son lit, avant d'être prise d'une quinte de toux. Le lycéen vit qu'il s'agissait d'une toux sèche, généralement attrapée aux débuts de la maladie.


▬ « Quelle toux hein... , il attrapa le verre d'aspirine en poudre dilué dans de l'eau et le tendit à Ran, tiens.  »

Elle était complétement claquée hein... Pendant que la brune le porta à ses lèvres, Shinichi regarda l'horloge. Elle affichait 11 heures et demie, c'était bientôt l'heure de la pause-déjeuner. Enfin, il posa son index replié sur ses lèvres tout en prenant un air réfléchi, avant de déclarer :

▬ « Toux due aux circonstances climatiques. Sèche, elle correspond à une irritation de la gorge. Tu as du un moment ou un autre laisser ton col à découvert. Toi qui sait être si prévoyante, je pense que tu es sortie sans te couvrir par précipitation. Les températures étant plutôt douces le jour, tu l'as fait à la tombée de la nuit, alors qu'elles descendaient en dessous de 5°...   »

Il tressaillit légèrement en lâchant un petit "Oups". Peut-être que tout ceci était un peu bombant pour une personne malade ? Enfin, Shinichi n'y pouvait rien, il ne pouvait tout simplement pas s'en empêcher. Analyser, Déduire puis conclure. Ce mécanisme s'enclenchait automatiquement chez lui; attitude courante chez un détective. Et encore, cette fois, ce n'était vraiment pas grand chose. Le jeune lycéen savait que son amie trouvait parfois gonflant qu'il disserte sur ses déductions et ses observations. Il s'en arrêta donc là, ne cherchant point à trouver la raison de son envol précipité...
couleur paroles : #4B42AF



_________________


Prix:
 

Cadeau de ma plus grande fan ♥ /paf/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Ran Mori »

avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2014

Feuille de personnage
POINTS TS: 0

MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Jeu 24 Avr - 18:58

Quand un froid tombe...




FEAT. Shinichi



Je fus surprise de voir que Shinichi s'en faisait autant que cela pour moi. J'étais d'un coté heureuse de le savoir avec moi car j'en avais réellement besoin ces derniers temps au vu de l'état dans lequel mon père pouvait rentrer parfois. J'avais même dut aller le chercher dans l'un de ses bars favoris dans la semaine passée... Je n'avais pas du tout fait attention à moi ces derniers temps bien trop préoccupée par notre situation financière... Je finis par répondre un peu plus timidement qu'habituellement :

« Oui j'ai besoin de repos.... Je crois que je me surmène un peu trop ces derniers temps vu que mon père ne travaille pas assez... S'il ne répond pas c'est qu'il doit encore se trouver dans ce bar... Il a tellement peu de clients.»

Je commençais à sentir la toux revenir et je finis par me laisser aller dans le lit de l'infirmerie. L'infirmière finis alors par sortir me laissant avec mon ami d'enfance et nous faisant confiance. A vrai dire je me sentais mieux ainsi en ce moment que chez moi avec mon père malgré tout l'amour que je peux lui porter. Je fini par regarde Shinichi réfléchir et lui saisi alors la main doucement lui faisant passer sur le front comme pour le rassurer avant de sourire un peu et rire ensuite:


«tu vois la température baisse! Je vais pouvoir rentrer chez moi d'ici peu ... Je ne pense pas pouvoir rentrer seule mais... tu pourrais venir un peu non ? »

Je n'avais pas envie de finir ma journée seule encore une fois. Cette fois c'est moi qui allait mal et je n'avais jamais eu personne d'autre que Shinichi pour me tenir compagnie depuis mon enfance lorsque j'allais mal. Je fini par lui lâcher la main le laissant faire ce qu'il voulait de celle ci remontant un peu la couverture face à un frisson. Il est vrai que je ne m'étais pas consacré de temps depuis un moment et depuis notre retour des états unis je me sentais un peu confuse vis à vis de lui alors se retrouver un peu ainsi ensemble ne nous faisait pas de mal... Je finis par me nicher doucement m'allongeant pour me reposer un peu tout en parlant à mon tendre ami...




 


 
Conan de DC DT RPG (c)

_________________
♥♥♥♥♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 326
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 19
Localisation : Tokyo - Agence Mouri

Feuille de personnage
POINTS TS: 996

MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Sam 7 Juin - 22:52









“Bien qu'il ne le montrait pas, Shinichi fut soulagé de voir que Ran se sentait mieux. Elle n'avait pas encore complètement récupéré, mais commençait à reprendre ses couleurs. Sa toux prouvait que sa maladie n'était pas seulement due à la fatigue. Son irritation de la gorge provenait soit de la poussière, soit du froid. En effet, force était de constater que l'hiver s'était installé à Tokyo, provoquant une chute des températures. Le brun leva brièvement les yeux en pensant que Ran ferait mieux penser à elle même de temps à autre. Il la reconnaissait bien là; toujours prête à aider autrui sans trop réfléchir à ce que cela pourrait lui infliger. En réalité, tomber malade avait du bon: Ainsi, elle pourra enfin prendre un repos mérité.

Si son état lui rappelait bien une chose, c'était lors de son séjour à New-York. Et cette fois encore, elle s'était immiscée dans des situations qui la mettaient en danger. Elle était tombée malade au point d'en perdre connaissance. Cependant, il ne reparla pas de ces évènements, qui étaient peut-être un peu douloureux aux yeux de Ran. Enfin, un sentiment de malaise lui étreignait le cœur : le lycéen sentait que cette histoire n'était pas encore terminée... Sur le coup, il ne sut pas pourquoi.

L'infirmière quitta la pièce, accordant sa plus grande confiance aux deux adolescents. Ils la regardèrent partir, jusqu'à ce qu'elle ferme la porte. À ce moment-là, Shinichi tressaillit légèrement dès que son amie d'enfance lui saisit la main. Tandis qu'il rougissait discrètement, celle-ci la porta à son front encore chaud, tout en déclarant :

« Tu vois la température baisse! Je vais pouvoir rentrer chez moi d'ici peu ... Je ne pense pas pouvoir rentrer seule mais... tu pourrais venir un peu non ? »

Un sourire un peu tendu étira les lèvres du détective :

▬ «B-Bien sûr, puisque tu le souhaites... » répondit-il, en se frottant l'arrière du crâne.

Effectivement, sa température était en baisse (alors que celle de Shinichi était en train de monter). Elle allait sûrement être complètement rétablie d'ici un ou deux jours: Bonne nouvelle. Avoir à lui tenir compagnie ne le dérangeait pas du tout. Outre le fait qu'il ne pouvait pas la laisser seule, il éviterait d'écouter le professeur raconter des choses qu'il connaissait déjà (sans modestie). La jeune fille finit par la lui lâcher la main, serrant ses draps contre son corps. Son visage serein était marqué par la fatigue. Oui, il fallait qu'elle se repose et qu'elle reprenne des forces.

Les deux adolescents continuèrent calmement à discuter, jusqu'à ce que la sonnerie de midi retentisse. On entendait des élèves se bousculer dans le couloir, et qui laissaient sans doute leur estomac parler. Même si l'infirmerie était assez isolée par rapport aux salles de classe, le bruit suffisait à extirper Ran de son léger sommeil.

Enfin, Shinichi finit par se lever, raclant le sol avec son tabouret.

▬ « Tu dois avoir faim, je vais te chercher ton bentô ! » déclara-t-il en agitant sa main.

Elle reprendrait des forces en mangeant, se disait-il. Il ignorait si elle l'avait réellement apporté, où si il aurait à acheter quelque chose au stand qui se situait à l'accueil du lycée Teitan. Ainsi, il rejoignit la salle de classe, afin de récupérer les affaires de Ran... Et les siennes par la même occasion. Dès qu'il fit coulisser la porte, quelques camarades de classe se mirent à siffler :

« Alors Kudooo ! ~ Qu'est-ce que t'as fait de beau avec ta femme ? ~ » braillèrent-ils du fond de la classe.

Ces gars-là étaient toujours là à les taquiner sur leurs relations. Qu'est-ce qu'ils étaient bruyants tout de même !

▬ « Idiots ! Ça n'a rien de romantique... » lâcha Shinichi en fronçant les sourcils.

On avait bien trop souvent tendance à penser que ces deux-là sortaient ensemble. Oui, ils étaient très proches l'un-de-l'autre, mais se considéraient comme des amis d'enfance. Le groupe de chahuteurs lui lancèrent un regard taquin, un sourire malicieux aux lèvres. Shinichi n'insista pas; ils étaient toujours comme ça. Il rangea les affaires de Ran et les siennes dans leur sac, puis quitta la salle de classe en les emportant. Les garçons se mirent de nouveau à crier :

« Tiens tiens ! Tu t'en vas avec elle ? C'est l'amour fou on dirait hein ! ♪ »

▬ « Vous allez vous taire oui ? »  répondit-il avec un air las.

Il ferma la porte en poussant un soupir: Ils étaient vraiment fatiguant quand il s'y mettaient...

-:-


De retour à l'infirmerie, il se déchargea au chevet de son amie, et s'empressa de chercher son repas. Une fois trouvé, il se rassit à son tabouret en posant le bentô sur ses genoux, et en retirant le plastique qui le recouvrait.

▬ « Nous irons chez toi après avoir mangé. Pas besoin de se presser nan ? » dit-il en souriant.

Prenant les baguettes entre ses doigts, il se dit qu'il serait amusant de faire la becquée à cette jeune fille. Il était temps que quelqu'un s'occupe d'elle après tout :

▬ « Ouvre la bouche ! »
couleur paroles : #4B42AF



_________________


Prix:
 

Cadeau de ma plus grande fan ♥ /paf/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Ran Mori »

avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2014

Feuille de personnage
POINTS TS: 0

MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Sam 7 Juin - 23:46

Quand un froid tombe...




FEAT. Shinichi



Il avait accepté de s'occuper de moi et en plus de cela de venir chez moi pour passer un peu de temps en ma compagnie. Il est vrai que je m'étais surmenée ces derniers temps mais depuis notre retour de New York je ne me sentais pas à mon aise autant que d'habitude avec Shinichi. A vrai dire j'avais réellement prit conscience des sentiments que j'avais à son égard qui n'avaient réellement rien à voir avec de l'amitié. Je fini par le voir se lever pour me dire qu'il allait chercher notre nourriture je lui répondit doucement:

« Hum... Oui pas de soucis Shinichi... Je ne bouges pas, je vais en profiter pour me reposer un peu...»

Je n'eus pas le temps de dire plus que cela qu'il était déjà parti. Mon coeur s’accéléra et je fini par m'allonger de nouveau. Je ne savais pas réellement que faire et encore moins que dire pour ce que je pensais... Je fini alors par regarder doucement mon téléphone le photo que nous avions prit tous les deux ensemble à New york me rappela de nombreux bons souvenirs. Lorsque Shinichi revient il commença à déballer mon bento pour me nourrir me tendant de la nourriture avec mes baguettes en me regardant gentiment. Je devint alors extrêmement rouge et fini par lâcher:


«Idiot... Je ... je peux encore manger toute seule... Ce... ce genre de geste existe pas entres amis.... ce...»

J'allais continuer ma phrase lorsque je me rendis compte que c'était exactement ce que je voulais mais que je ne voulais pas qu'il agisse comme cela sans raison. Je fini par le regarder toute rouge prenant mon bento et les baguette commençant à manger toute seule laissant tomber mes longs cheveux pour me cacher de lui. J'étais vraiment idiote d'agir comme cela au final. Mais je ne trouvais vraiment aucun moyens pour lui dire ce que je pouvais ressentir. Le soucis était surtout de savoir si c'était réciproque et surtout de voir comment il réagirai. Je fini par engloutir mon repas assez rapidement avant de le regarder pour y aller. Je n'étais pas à mon aise ici.




 


 
Conan de DC DT RPG (c)

_________________
♥♥♥♥♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 326
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 19
Localisation : Tokyo - Agence Mouri

Feuille de personnage
POINTS TS: 996

MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Sam 14 Juin - 18:39









“Le visage rougi par l'embarras, Ran déclara qu'il était inutile que Shinichi se montre aussi bienveillant à son égard. D'autant plus qu'elle était encore capable de manger par elle-même. Le détective-lycéen remarqua qu'elle était extrêmement gênée, non seulement dans son timbre, mais aussi dans son visage: Il eut envie de sourire en la voyant. Elle mangeait, tête baissée, les cheveux tombant sur ses épaules. Shinichi la contempla avec ses grands yeux ronds, toujours assis à son chevet. Il mit un certain temps avant de déballer et d'engloutir son en-cas. Ran termina assez rapidement son déjeuner un peu confuse; le lycéen l'avait-il tellement embarrassée ? En tous les cas, le duo fut prêt à s'en aller. La jeune fille retira sa couverture, annonçant d'un regard qu'ils pouvaient partir. Shinichi put alors comprendre qu'elle préférait amplement être chez elle; il respecta son choix bien entendu.

Alors qu'elle s'apprêtait à descendre de son lit, le brun passa un bras sous ses jambes, l'autre derrière son dos, puis souleva doucement Ran contre lui.

▬ « Marcher dans ton état, c'est un bon moyen de tomber dans les escaliers... Je vais te porter jusqu'à la voiture. » déclara-t-il en fuyant le regard de son amie.


Avec cette douleur qui lui martelait la tête, elle ne ferait pas trois pas sans manquer de trébucher. Et puis, Shinichi n'allait tout de même pas la laisser tituber dans les couloirs du lycée. À priori, elle était capable de marcher, mais le jeune homme préférait la porter ainsi, prétextant qu'elle risquait de tomber dans les escaliers... Il quitta donc l'infirmerie, affaires sur les épaules et Ran dans ses bras. Et par ces températures encore fragiles, il l'avait bien évidemment couverte de son manteau.

Le duo ne rentrerait évidemment pas à pied. L'infirmière s'était chargée d'en informer les membres du personnel, obligeant ainsi l'un d'entre eux à les ramener chez lui. En temps normal, Shinichi n'était pas autorisé à quitter l'enceinte de l'établissement si il n'avait pas d'excuse valable. Leur dire qu'il souhaitait tenir compagnie à son amie malade ne suffirait sûrement pas. Fort heureusement, il avait gagné le respect de nombreuses personnes, notamment au lycée Teitan. Ils lui feraient donc sans aucun problème cette exception.

La voiture les attendait devant le portail de l'établissement. Au volant, un vieil homme fort aimable que Shinichi croisait régulièrement dans les locaux. En arrivant avec Ran dans ses bras, le conducteur les salua d'un hochement de tête. Il lui rendit son salut, avant d'ouvrir la portière du véhicule. Il posa Ran allongée sur la banquette arrière, et partit s'asseoir devant, à côté du vieil homme. Shinichi le connaissait depuis sa scolarité au lycée ( plutôt récent si je puis-dire ), il lui arrivait de discuter avec lui de temps à autre. Entre autres, il s'entendaient plutôt bien.

Pendant que le jeune détective attacha sa ceinture, le vieil homme démarra la voiture en déclarant avec un sourire taquin :

« Fais attention Shinichi, la fièvre de l'amour est facilement transmissible[/color] » fit-il en désignant Ran d'une œillade dans son rétroviseur.

▬ « C-Changeons de sujet, vous voulez-bien ..? » répondit l'adressé en s’efforçant de sourire lui aussi.

-:-


Les paysages de Tokyo défilaient par la fenêtre. La douce lumière du jour, pâlie par les nuages passait à travers les vitres. La circulation était plus facile que d'habitude, et la ville un peu moins animée. Cela devait être du au froid. Lorsque la voiture s'arrêta au feu rouge, le vieillard déclara :

« Ta renommée n'est plus à faire n'est-ce pas, le Sherlock Holmes des temps modernes ? J'ai appris que la police te considérait comme leur aide la plus précieuse ! T'es devenu la fierté du lycée ! Avec ça, tu peux être sûr que ta petite copine est chanceuse ! Même si les rapports de Sherlock avec les femmes sont un peu compliqués. "On ne peut jamais faire totalement confiance aux femmes ; pas même aux meilleures d'entre elles" hein ?»

▬ « Hahaha, vous me flattez M. Takiji ! Si je puis répondre à ce que vous venez de dire, je peux vous assurer que même si Holmes ne comptait jamais se marier, Conan Doyle, lui, avait vécu une histoire d'amour. »

« Hoho ! Tu admets donc que tu as une femme dans ta vie ? »

▬ « HEIN ? »

Et voilà, il en avait trop dit. Shinichi pouvait être extrêmement bavard lorsqu'il s'agissait de Conan Doyle, son idole. D'ailleurs, n'avait-il pas dit à ce "M. Takiji" d'éviter le sujet ? En fait, il ne s'en était lui-même pas rendu compte. Il n'y pouvait rien ! Dès qu'on abordait un sujet qui concernait son écrivain préféré, il ne s'arrêtait plus de parler. Ce qui avait d'ailleurs tendance à énerver Ran. Shinichi, embarrassé, se rendit compte qu'il venait d'être prit au piège par ce vieil homme; car oui, il y avait bien une fille qu'il aimait ! Il aurait mieux fait d'être plus prudent !

« Mais tu rougis ! Hahaha je le savais ! »

▬ « Pas du tout ! Et puis je constatais les faits c'est tout ! Il n'y avait rien à sous-entendre dans ce que j'ai dit ...! »

Ils étaient vraiment bruyants. Le jeune lycéen tressaillit légèrement lorsqu'il se rappela que Ran était fiévreuse, et qu'elle essayait de se reposer sur la banquette arrière... Elle avait, par conséquent, besoin de calme. Le brun posa alors son index sur ses lèvres, disant à Takiji de se taire, puis se retourna à demi pour regarder son amie :

▬ «D-Désolé Ran. » bafouilla-t-il.

couleur paroles : #4B42AF



_________________


Prix:
 

Cadeau de ma plus grande fan ♥ /paf/:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Ran Mori »

avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2014

Feuille de personnage
POINTS TS: 0

MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Dim 28 Sep - 10:16

Quand un froid tombe...




FEAT. Shinichi



J'avais été surprise qu'il me porte ainsi et j'avais eu envie de râler de nouveau mais clairement pas la force. De plus il avait raison du fait que j'allais certainement ne pas tenir. Je soupirais doucement en me nichant contre lui et son manteau. Je n'avais rien dit jusqu'à ce qu'il me pose dans la voiture, un simple merci de ma part même si je devais avouer que j'aurai préféré l'avoir avec moi à l'arrière de la voiture. Je n'avais pas spécialement écouter sa conversation avec Mr Takiji. J'avais juste entendu mariage et petite amie tout en somnolant. Jusqu'au moment où Shinichi se retourna alors vers moi en s'excusant. Je souris alors doucement lui répondant un peu lasse :

« Ne t'en fais pas... J'ai juste entendu quelques bribes de votre conversation.... La fille que tu aimes à de la chance en tout cas....»

Je ne pus en dire plus que je m'endormais alors comme pas possible. Je ne m'étais pas spécialement rendue compte de ce que j'avais pu lui dire. Ma respiration augmenta un peu et quelques sueurs se firent alors sentir Je fini par m'endormir profondément. Je me réveillais alors quelques heures plus tard le soleil en train de se coucher et une ombre en train de regarder dehors à ma fenêtre de chambre. J'avais l'envie de hurler pensant à un pervers mais en frottant mes yeux et les ouvrant un peu plus je constatais que c'était Shinichi qui ne m'avait pas lâcher d'une semelle


«Je... tu n'es pas retourné en cours? Tu... Tu aurais pu y aller mon père serait bien rentré à un moment ou l'autre tu sais....»

Je lui sortais cette phrase un peu surprise qu'il soit resté à me veiller pendant tout ce temps. D'un autre coté j'en étais heureuse et je ne pouvais pas lui dire au vu de ce que j'avais entendu dans la voiture. Je pensais qu'il avait quelqu'un dans sa vie autre que moi et j'étais restée sur cette idée malgré ce que je pouvais ressentir pour lui depuis déjà longtemps. Je soupirais alors m'asseyant au bord de mon lit remarquant qu'il m'avait retiré ma chemise laissant juste mon débardeur afin que je n'ai pas trop chaud. Je soupirais alors doucement baissant le visage songeuse de ce que j'avais entendu.




 


 
Conan de DC DT RPG (c)

_________________
♥♥♥♥♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 326
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 19
Localisation : Tokyo - Agence Mouri

Feuille de personnage
POINTS TS: 996

MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Lun 5 Jan - 2:17






« Ne t'en fais pas... J'ai juste entendu quelques bribes de votre conversation.... La fille que tu aimes a de la chance en tout cas....»

“Sa voix, affaiblie par la maladie, semblait venir de loin. Elle parlait avec un léger sourire aux lèvres. Un sourire plein de complaisance, qui exprimait son envie. Shinichi fut à la fois rassuré et embarrassé, car celle qu'il aimait se trouvait en ce moment même à ses côtés, mais ça, elle ne le savait pas. Il ne trouva cependant ni l'opportunité ni la fermeté nécessaire pour se confesser à elle. En tous les cas, une chose était sûre, il avait beau se dire détective, il ne comprenait jamais les femmes ! Le cas de Ran en particulier, était le plus compliqué de tous. Psychanalyser les sentiments d'une personne était pourtant son fort; une habitude, qui était à l'image de son détective préféré, Holmes.

Sur le coup, Shinichi ne sut que dire, alors il se tut. Et puis, comment devait-il prendre ce que son amie d'enfance avait dit ? "La fille que tu aimes a de la chance" : Plus il se remémorait ces mots, plus ses joues prirent de la couleur. Toujours à demi retourné, le lycéen la contempla de ses yeux ronds, en pensant : "La fille que j'aime hein...". Ran finit par s'endormir sur la banquette. Elle avait l'air vraiment lessivée. Le surmenage à cet âge là n'était pas sain pour une adolescente, cela pouvait lui jouer des tours. Elle tombait malgré tout moins souvent malade que Shinichi, sauf que lui ne savait tout simplement pas s'occuper de lui.

Le détective finit par pousser un soupir, s'accoudant à la fenêtre. Il évita le regard sans doute taquin de monsieur Takiji, qui conduisait lentement à cause du froid. Les dernières minutes de route se firent plutôt calmes, puisque Ran s'était endormie. Dès que la voiture fut arrêtée, Shinichi descendit le premier en ouvrant la portière arrière pour sortir Ran. Il la laissa couverte de son manteau, et la porta dans ses bras pendant que Takiji s'occupa de leur ouvrir les portes de l'agence. Une fois à l'intérieur, le détective-lycéen se tourna vers son vieil ami :

▬ « Merci de nous avoir accompagnés, monsieur Takiji ! » déclara-t-il avec son habituel sourire.

« Je t'en prie, répondit-il en secouant la main, et donc vous restez seuls tous les deux ? Ne profite pas de son sommeil pour lui faire des choses tordues Shinichi ! » ajouta-t-il en riant.

▬ ( Oi oi, vous me prenez pour qui au juste ..?) pensa-t-il presque navré.

-:-


Shinichi fit allonger Ran dans son lit, puis marqua une pause avant de lui ôter sa veste et sa chemise, lui laissant son débardeur, et ce afin de ne pas faire augmenter davantage sa température corporelle. Il fit ce geste en rougissant, puis pensa avec une grimace que le vieux Mouri ne le raterait pas s'il le surprenait. Pourtant, il n'y avait pas à se faire de fausses idées même s'il était pervers ! De plus, elle dormait si paisiblement qu'il ne daigna la réveiller. Il la couvrit alors de sa couverture, puis s'assit quelques instants à son chevet. Pendant plusieurs minutes, il s'attendait à ce qu'elle ouvre les yeux. Puis il finit par sortir de sa chambre, se retrouvant dans la pièce principale de l'agence. Le lycéen constata contrarié, le désordre qu'il y avait sur le bureau.

▬ ( Maintenant que j'y pense, je me demande où le père de Ran est parti...) songea-t-il les bras derrière la tête.

Il fit quelques pas vers le bureau en question; il y avait une ou deux cannettes de bière vides qui trônaient dessus. Elles semblaient avoir été entamées il y a à peine quelques heures. L'une d'entre elle n'avait été bue qu'à moitié. Plutôt surprenant de la part de Kogoro, qu'on décrivait comme un grand picoleur. Il semblait bien qu'il avait été interrompu par la visite d'un nouveau client, ou bien d'un appel urgent qui faisait appel à sa personne de détective. Le siège était plutôt éloigné du bureau, et de légères traces que les quatre pieds avaient laissées indiquaient qu'il s'était levé brusquement. C'était sans doute pour cela que Kogoro était injoignable au téléphone.

L'agence Mouri recevait peu de clients, la venue d'un nouveau client l'avait donc sûrement enflammé. Ran tenait Shinichi comme responsable, puisqu'il prenait en charge beaucoup d'enquêtes depuis qu'il s'était auto-proclamé détective. Si le lycéen s'écoutait, il irait une fois de plus fourrer son nez dans cette affaire. Eh oui, la curiosité est utile à un investigateur, après tout...

-:-


Shinichi passa quelques heures à errer dans l'agence, lisant les quelques livres qu'il trouvait, non sans parfois bailler bruyamment. Quelques temps après, il retourna auprès de Ran, en constatant qu'elle dormait toujours. Il alla donc observer à la fenêtre de sa chambre, le crépuscule qui teintait le ciel de rouge. L'heure de sa montre affichait 17 heures; les cours étaient déjà finis depuis un moment. Dans la rue, tout semblait d'un calme olympien. Enfin, la voix de son amie perça ses pensées:

« Je... tu n'es pas retourné en cours? Tu... Tu aurais pu y aller mon père serait bien rentré à un moment ou l'autre tu sais... »

▬ « J-Je sais ! Mais, il marqua une pause en détournant le regard, je n'avais pas envie de te laisser toute seule... »

D'autant plus qu'il n'y a personne pour s'occuper de toi ! ajouta-t-il dans ses pensées. Cela aurait vraiment été déplacé de la laisser se débrouiller seule alors qu'elle était maladive. Même si Kogoro ne tarderait peut-être plus à rentrer, Shinichi préférait rester encore un peu à ses côtés.

Le lycéen s'approcha d'elle en collant son front contre le sien pour relever sa température :
« Ça a l'air d'aller mieux on dirait..! » déclara-t-il.

C'était bon signe, sa fièvre était déjà presque partie. Il éloigna son visage du sien, et se redressa en mettant ses mains dans ses poches :

« Continue à te reposer. »

Au même instant, les deux lycéens entendirent la porte de l'agence s'ouvrir...
couleur paroles : #4B42AF


_________________


Prix:
 

Cadeau de ma plus grande fan ♥ /paf/:
 


Dernière édition par Conan Edogawa le Lun 5 Jan - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Ran Mori »

avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2014

Feuille de personnage
POINTS TS: 0

MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   Lun 5 Jan - 11:53

Quand un froid tombe...




FEAT. Shinichi



Shinichi avait approché son visage près, voir peut être même trop près du mien à mon gout. Je ne pus m'empêcher de rougir comme une tomate en le voyant agir ainsi, d'un autre côté j'aurais aimé le retenir et finalement lui dire ce que je pouvais penser mais n'en fit rien. Je le regardais alors juste se décaler et revenir à sa position de départ pour me dire de me reposer encore afin de récupérer des forces. Je soupirais alors doucement en le regardant toujours un peu rouge avant de répondre alors d'un voix un peu enrouée:

« Hum hum... Merci Shinichi... »

Je baissais alors doucement le visage espérant juste qu'il n'ait pas vu ma face un peu trop rouge. Je tirais alors doucement la couverture remarquant seulement que j'étais en débardeur. C'était bien lui d'agir ainsi en faisant attention au moindre détail. Je souriais alors doucement avant d'entendre la porte claquer et surtout d'entendre la voix de mon père en train de râler. Je n'eu pas le courage de répondre mais il avait bien du voir que je n'étais plus à l'école. Ce que j'entendais alors en premier fut une remarque sur Shinichi " Encore là ce gamin!", qui ne pus que me faire glousser sous la couverture. Je savais que mon père ne le supportais pas vraiment, pas en mal mais surtout du fait qu'il le devançait souvent. Je soupirais alors doucement avant de regarder vers la porte de ma chambre avant de la voir s'ouvrir et voir mon père s'en faire et hurler tout un tas de choses comme quoi j'étais en danger de mort car j'étais malade. Puis il remarqua alors Shinichi et ne put s'empêcher de râler en disant qu'il avait certainement des pensées louches en tête. Je finis alors par retenir mon père par la manche de sa chemise et dire l'air déterminée:


«Si tu passais moins de temps à aller boire et à t'occuper avec du vent Shinichi n'aurait pas eut à rester pour s'occuper de moi et raté les cours... Alors tu ne peux t'en prendre qu'à toi même maintenant et sortir de ma chambre... Merci!»

Je m'étais alors relevée pour lui tenir la manche regardant alors celui ci vexée de ses propos. Quand il avait bu c'était vraiment n'importe quoi et surtout je détestais ses brimades envers Shinichi qui lui s'était occupé de moi. Je regardais alors mon père déambuler avant de retourner dans le salon râlant des choses dont je n'avais pas écouté la moindre résonance. Je fini alors par toussoter et regarder ensuite Shinichi en lui faisant signe de s'approcher doucement sans rien ajouter à mon geste.




 


 
Conan de DC DT RPG (c)

_________________
♥♥♥♥♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» « Quand une étoile tombe... »
» Et le froid s'installa
» Les cadavres ont ils le sang chaud ou froid? [Pv avec kitase shinichi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DETECTIVE CONAN { dark truth } ::  :: Quartier Beika :: Zone scolaire :: Lycée Teitan-