DETECTIVE CONAN { dark truth }

Forum RPG sur Détective Conan et Magic Kaito
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
RECENSEMENT EN COURS - JUSQU'AU 4 MAI ! Activités à prévoir

Partagez | 
 

 CASE 3 || Meurtres nocturnes à Teitan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« MJ »

avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 23/03/2014

MessageSujet: CASE 3 || Meurtres nocturnes à Teitan.   Dim 27 Juil - 15:42

L'ordre des tours vous est donné ci-dessous. L'affaire n°3 compte 5 participants (Oui c'est beaucoup) et est dirigée par Jodie Starling. Vous avez bien entendu la possibilité de passer votre tour. Si vous avez une objection à formuler, veuillez nous le dire par MP. ~
Ps: Etant donné le grand nombre de personne qui y participe, afin de ne pas gêner le déroulement de l'affaire, on sautera obligatoirement le tour des personnes qui n'auront pas répondu au bout de 5 jours, car sinon on s'en sort pas.
Le compte MJ2 est là pour vous apporter des précisions sur l'affaire, comme des indices etc.
Si vous êtes bloqué n'hésitez pas à lui envoyer un mp, il fera le nécessaire pour vous aider à avancer.

Bonne chance à tous, et amusez-vous bien !

L'ordre des tours à était généré aléatoirement, mise à part, MJ2 et Jodie


-MJ2
-Jodie Starling
-Vermouth
-Conan Edogawa
-Nijima Zero
-Shisyo Akara




Lieu }Lycée Teitan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dcrpgdarktruth.forumactif.org
« MJ2 »

avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 10/04/2014

MessageSujet: Re: CASE 3 || Meurtres nocturnes à Teitan.   Dim 27 Juil - 16:07

Ce qui est connu de tous

Résumons l'index de l'enquête

Une série de meurtre frappe le lycée tentei, jodie encore professeur la-bas décide d'enquêter, le tueur ne semble viser que les jeunes filles, les liens qui y'a c'est que ce sont toute de jeunes lycéens venue travailler jusqu'à tard le soir au lycée. Ce qui est des plus étranges c'est qu'à chaque découverte de cadavres une parti manque, en effet, l'annuaire de la main droite à été découpé et retrouvé à côté des victimes, pourquoi donc ? Les ongles des victimes ont tous viré au violet.
Le principal suspect n'est d'autre que Jodie elle même, en effet tout semble l'accuser, et la rumeur se propage dans tous le lycée, toutes les victimes étaient proche d'elle et en toute laissé un message avec leur sang 英国人 (anglais). Pour pouvoir arrêter tout ça jodie se rend en pleine nuit au lycée et fais la découverte d'un nouveau cadavre, celui de Haru nakamura jeune eleve de 1er année. Mais apparemment elle ne serais pas seule. Elle se retrouve avec 3 personnes: Hiroko tadsuko nouveau professeur de physique-chimie arrivé il y a 1 semaine de cela, froid et distant il est détesté de tout le monde, sa femmeest aussi professeur de math et est très proche de Jodie.
Hiroko aurait eu une violente dispute avec Jodie et aurait murmuré je vais finir par la tuer. Shinsuke Toshiba le concierge de ce lycée, c'est lui qui découvrais les cadavre chaque matin. Et Fujimi toshiya élève de terminal, il semble qui était proche de toute les victimes. Le pire dans tous ça c'est que Jodie aurait vu l'assassin tuer sa victime mais dans le noir elle n'aurait pas bien vu son visage. Suite à sa elle se retrouve en grand danger, le tueur présumée fera tout pour la réduire en silence.
Le petit groupe décide d'enfermer Jodie, persuadé que c'est elle l'assassin.
Une coupure de courant surgis plongeant tout dans le noir, laissant l'assassin libre de tout mouvement. Qui sera la prochaine victime ? Qui est l'assassin ? Il faut faire vite le temps est compté.


Ce que doit contenir votre RP


Pour commencer, il faut absolument dire la raison qui à poussez votre personnage à venir.
Justifier donc sa présence sur le lieu, et n'oubliez pas comme il s'agit d'un meurtre en série le lycée est obligatoirement fermée depuis la découverte du premier cadavre, soit 1 semaines. De plus l'endroit grouille de policiers il faudra trouvé donc un moyens de vous introduire dans le lycée sans vous faire remarquer, discrétion c'est la clef pour pénétré dans le lieu du cauchemar Razz.

Pistes d'enquête


- Je vous conseille de fouiller tout le lycée, couloir, salle de classe, toilettes etc...
- Interroger les personnage clef pour être très utile, peut-être découvrirais vous des contradictions dans leurs témoignage.
- Les témoignages peuvent également donner de bonnes pistes.
- Et pour finir tout détective doit savoir discerner le vrais du faux, certain élément vont vous paraître vrais hors il se peux que sa soit de simple camouflage pour vous induire en erreur, savoir distingué le vrais du faux et une des clefs pour vous faire avancer dans cette affaire très étrange.
- Pensez bien à analysé les personnage clefs, leurs profession, âge etc la réponse se trouve peut-être là Wink
- Et enfin, ne compter pas sur la police pour vous aider durant l'enquête, si jamais elle vous aperçoit dans l'enceinte du lycée vous serez immédiatement emmené au poste de police.

Information sur les personnage clef


Hiroko tadsuko, Professeur de Physique-Chimie agée de 29 ans.
Il est arrivé au lycée Tantei il y à 1 semaine de celà, à la même date que les meurtres, bizarre ?

Shinsuke Toshiba, Le concierge du lycée agée de 54 ans, c'est lui qui découvrait les corps à chaque fois, simple coïncidence ou découverte prémédité ?

Fujimi toshiya, agée de 17 ans. On apprend que cette élève était le petit copain de chaque victimes, il changeait de Copine comme de chemise, un vrais goujat. Voulez t'il se débarraser de ses copines par lassitude ? ses exs menaçait'elle de tout dire ?

Haru nakamura: Derniere victime trouvé ce soir par Jodie, agée de 17 ans, il semble qu'elle était dans le lycée pour réviser des cours.

Pour vous aider: les plans
Spoiler:
 

Voilà, que l'affaire commence !!
Bonne chance à tous et n'oubliez pas: Une fois qu’on a éliminé l’impossible, ce qui reste, aussi improbable que cela soit, doit être la vérité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: CASE 3 || Meurtres nocturnes à Teitan.   Dim 27 Juil - 23:45

Meurtres nocturnes à Teitan




FEAT. Vermouth & Conan & Shisyo & Nijima



Quelle tragédie, jamais je n'avais vu ça, ça faisait 2 mois que j'avais commencé mon poste de professeur d'anglais, tout allez parfaitement bien, il y avait une super ambiance, mes collègue et élèves étaient fort sympathique, tous enfin pas ce Hiroko Tadsuko, c'était d'après ce que j'avais vu une personne grotesque et antipathique. J'étais très proche de sa femme Aiko, le jour de mon arrivé c'était elle qui était toute suite venue m'accueillir, une femme d'une extrême gentillesse, tout le contraire de son mari. Celui-ci draguais ouvertement tous ce qui bougeait. J'étais venue lui parler pour lui demander d'arrêter tout ça, mais ça ne c'était pas bien passé, il c'est mit dans une monstrueuse colère, m'a poussé violemment en me disant que tout ça ne me regardais pas, j'avais même cru l'entendre chuchoter "je vais la tuer" sans doute mon imagination. Par respect pour Aiko je n'ai rien dis, mais je le surveillais de très près quand même. Quelque jour plus tard avait lieu une très grande tragédie, des cadavres de jeunes lycéen avait était découvert. le lycée était en grand deuil, tout le monde était choquée, partout où j'allait j'entendis des pleure raisonner. Les victimes était tous de jeunes fille âgée de 17-18 ans.

Et le pire dans tous ça c'est que tout le monde me suspectais, à coté des victimes on avait retrouvé les kanji 英国人 formant le mot anglais, écrit avec leurs sang. Je ne comprenais pas pourquoi. La police par faute de preuves m'avait laisser partir mais j'étais en permanence sous surveillance, et je ne pouvais pas quitter le pays, mon passeport et carte d'identité me fus confisqué. Comment peut-on faire ça à de jeunes enfants ? je n'arrive pas à comprendre, et je ne comprendrais jamais. Il fallait à tout prix que je fasse en sorte que tout cela prenne fin. Je ne pouvais pas rester les bras croisé sachant que de jeune fille se faisait tuer. Et je devais me disculper, pourquoi le meurtrier cherchait à m'incriminé, à quoi ça lui servait ? L'histoire avait fais la une des journaux. Je ne pouvais pas laisser ternir mon image ainsi. C'est avec une détermination en fer que je décida de me rendre au lycée en pleine nuit pour enquêter. Mais le problème est qu'il grouillait de policier, comment faire pour tous les éviter ? Si je me fais repéré ils vont immédiatement pensé que c'est moi la meurtrière ça sera une preuve suffisante pour eux. Réfléchie Jodie il doit bien y avoir un moyens d'y pénétrer ? Oh mais si je me souviens bien, le concierge Shinsuke, il laisse toujours la salle de physique-chimie ouverte pour aéré la pièce à cause de toute les expériences que Hiroko fait. Bon maintenant que je sais comment faire pour entrée je dois trouvé un moyens de faire une diversion pour entrée. J'ai peut-être une idée, j'espère que ça va marcher. Allons sur place on verra bien. Comme je pouvais-m'y attendre huit policiers monta la garde.

Il y en avait 2 devant le portail, 5 qui bloquaient toute les entrées du lycée et 1 autre qui patrouillait. Ça va être très dur de les éviter. les 2 qui garde le portail je peux les mettre k.o en me faufilant derrière eux mais les autres me verront. C'est très risqué. Bon j'ai ramenée 2 portable, je vais mettre le premier dans un buisson et l'appeler avec mon autre portable, la sonnerie devrait les attirer. et là je pourrais les assommer. Bon c'est parti. Je rampais jusqu'au buissons à 10 mètre des policiers pour y déposer le portable, un policier regarda dans ma direction. je baisa immédiatement la tête et resta immobile, je dois faire trop de bruit, le frottement de mes vêtements contre le sol... Le policier resta perplexe puis détourna la tête. Ouf fausse alerte, je dois être encore plus discrète sinon c'est la fin pour moi. je finis de déposer mon portable et me cacha derrière un arbre à 3cm de là. Je le fis sonner, comme je le pensais les policiers se précipita vers la provenance du bruit. Je me glissa agilement derrière eux et les assomma d'un coup bien placé, puis je récupéra mon portable et plaça les policiers endormis dans le buisson, caché de la vus de tous. Voilà une bonne chose de faite. Pour les autres j'ai une autre idée, j'ai un petit lecteur mp3 avec des coup de feu enregistré, avec la télécommande dans ma poche je peux l'actionner à distance, lorsqu'ils entendront les coup de feu il se précipiteront dessus et j'en profirais pour me faufiler.et quand ils trouveront le magnéto ils penseront à une farce. Tout se passa comme je l'avais prédis. il fallait que je fasse vite avant qu'ils ne retourne à leurs poste. Je courus le long de la cours en direction de la fameuse fenêtre ouverte que je trouva. La nuit était déjà tombé. Je pris mon elan et sauta par dessus pour attirer dans la salle de classe de physique-chimie. Le, mieux était de commencé par la où tout les corps avait était trouvé, à savoir à la salle informatique. Le lycée avait une atmosphère plutôt lugubre, ça n'avait rien à voir avec le jour.

On se croyait plus dans un bon film d'horreur. C'est bizarre, je m'attendais à voir des policiers dans l'enceinte de l'établissement, enfin ça m'arrange. Je marchais silencieusement, traversant les long couloirs sombre, apparemment j'étais au rdc. Je tourna à l'angle d'un couloir pour arriver dans la cage d'escalier, la salle d'informatique se trouva au 1er étage. Je montais les escaliers 4 à 4, traversant le long couloir. J'arrivais enfin devant la salle informatique. Hum bizarre elle n'est pas verrouillé, je mis engouffrais prudemment, si elle était ouverte c'est qu'il y avait quelqu'un d'autre, peut-être bien le meurtrier lui même ? le plus étrange c'est que les rideaux avaient été baissé et la lumière était allumé, je vois mal le personnel ou même les policiers faire ça. je regardais partout tout était telle quelle. Mais il y avait un truc qui attira mon attention, un liquide rougeâtre coulait, j'avançais pour mieux voir.

« Mais c-c'est du sang ?! »

Et à deux centimètre en pouvoir apercevoir le cadavre d'une jeune lycéenne, Haru Nakamura.
Je m'apprêta à la toucher lorsque que 2 individus me pris par surprise, c'était Hiroko, et 1 autre lycéen que j'avais en cours.

-Haha ! pris la main de le sac Jodie-Sensei, vous ne pouvais plus nié, c'est bien vous l'auteur de ces meurtres macabre, je dois avoué que je m'en doutais mais jamais je n'aurais imaginé que mes soupçon s'avéré vrais ! lança Hiroko
- Noooon Haru !! pleurnicha Fujimi

Mais que font t'ils ici ?! Rhaa maintenant c'est sûr ils sont persuadé que c'est moi, reste calme est explique-toi avec eux.

« N-non vous vous m'éprenez, ce n'est pas moi ! je suis venus ici dans le but de d'enquêter sur le véritable meurtrier et quand je suis arrivé ici elle était déjà morte, il faut me croire ! »m'écriais-je

Des gouttes de sueurs commença à perler mon visage.

- Et tu crois qu'on vas te croire ?! hurla Hirko tu en discutera avec la police !

Horreur, si la police japonaise se pointe c'est la fin pour moi, ils classeront immédiatement le dossier.

-Je crois que ça ne va pas être possible, le réseau à été coupé, et nous sommes enfermé ici, quelqu'un à enclencher le système de sécurité, impossible de s'enfuir ou de passer un coup de file. lança une voix calme, c'était Shinsuke le concierge.

Pourquoi sont ils tous ici ? Il se passe quoi ? Et le pire dans tous ça si c'est bien vrais nous sommes tous prisonniers d'ici.

-Soit attendons le lendemain mais je ne peux me permettre de vous laisser ici agir à votre guise, désolé Jodie-Sensei ou devrais-je dire madame l’assassin !

Et avant que je ne puisse faire quoi que se soit Hiroko me balança un coup dans le ventre qui me mis k.o je m'écroula de suite à ses pied.

- Enfermons-la dans la salle des professeurs, elle ne pourra plus rien faire.

Il il me porta jusqu’à la salle et me jeta violemment par-terre refermant avec soins la salle à clef.








Conan de DC DT RPG (c)
Revenir en haut Aller en bas
« Vermouth »

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 20
Localisation : QG de l'Organisation

Feuille de personnage
POINTS TS: 4484

MessageSujet: Re: CASE 3 || Meurtres nocturnes à Teitan.   Mar 29 Juil - 2:08

Meurtres nocturnes à Teitan




FEAT. Jodie & Conan & Shisyo & Nijima




C'était une semaine bien étrange que j'étais en train de vivre en ce moment. Pourtant, au début, tout était normal, je m'occupais de ma mission d'infiltration à l'école Teitan en tant que docteur, histoire de récolter des informations sur plusieurs personnes intéressantes comme le jeune Conan Edogawa, la petite Ai Haibara ou plutôt, Shiho Miyano alias Sherry, mais aussi de cette femme que je n'avais pas vue depuis des années, Jodie Saint-Emilion que je ne m'attendais pas à voir enseigner au lycée de Beika. Enfin ça, c'était la base de mon enquête. J'avais pas mal avancé, vécu quelques affaires suspectes, comme cette prise d'otage à bord d'un bus il y a quelques semaines quand j'étais accompagnée de la blonde par ailleurs, elle qui ne se doute pas un seul instant que je suis sa pire ennemie, celle qui a tué ses parents. Par contre, la traîtresse elle, a réagi bizarrement quand j'étais là dans ce bus, mais je n'ai pas l'impression que cela me concernait, mais plutôt qu'elle était méfiante par rapport à ce professeur. Serait-elle inquiète vis-à-vis d'elle ? Ce ne serait pas impossible, si cela se trouve, elle enquête sur l'ex-scientifique. D'ailleurs j'ai remarqué depuis que je suis à Teitan que l'américaine ne porte pas le nom que j'ai connu d'elle, ou plutôt, de ses parents. Aurait-elle rejoint ce truc ridicule de protection des témoins, ce qui l'aurait fait changer de nom ou bien est-ce pour se cacher ? Bonne question, mais la réponse n'est pas urgente à savoir, j'ai d'autres choses bien plus graves à traiter en ce moment, dans l'enceinte même de ce lycée de Beika.

Tout a commencé ce début de semaine, comme assez souvent, je reste un peu plus tard que la fermeture complète de l'école où restent quelques étudiants, souvent des lycéens, quelques professeurs et le concierge. Je m'occupe parfois des derniers patients que peuvent arriver au dernier moment ou je discute avec les autres personnes présentes. Sous ma forme de docteur Araide, je fais tout pour plaire aux élèves et aux professeurs. Je me mets dans la peau du personnage mais c'est aussi que je n'ai pas de raisons d'être méchante ou hautaine ou n'importe quel autre défaut envers ces personnes. Je ne leur ai rien fait et eux ne m'ont rien fait non plus, c'est donc normal de me comporter correctement avec tout ce monde. J'arrivais toujours à soigner tous les malades qu'on me présentait tant que ce n'était pas trop grave donc étant donné que mon boulot était bien fait, naturellement, les personnes de cette école n'avaient pas de raison de me détester même si évidemment il y en a que je supporte moins que d'autres, c'est légitime. Je ne suis pas si désagréable que ce que certains peuvent penser comme cet imbécile de Gin et son acolyte incapable de Vodka !

Enfin bon, ce qui est important c'est que donc l'autre jour, alors que je récoltais quelques petites informations grâce aux ordinateurs de l'école qui contiennent quelques infos fondamentales sur les élèves et le personnel enseignant. J'étais dans la salle de classe qui se situait à l'opposer de l'infirmerie en train de collecter ce qui me serait utile. Il y avait bien un ordinateur dans mon cabinet de travail, mais il était en quelque sorte bloqué et je n'avais pas accès aux informations donc j'utilisais toujours celui de cette salle car les identifiants de la session de l'enseignant était « cachée » sous l'écran de l'ordinateur et donc il était très simple d'y avoir accès. On m'a déjà surpris deux ou trois fois en train de fouiller - enfin cela ils ne le savent pas - sur le pc mais j'ai toujours trouvé une excuse parfois bidon et ils n'ont jamais cherché à savoir plus, ils me faisaient confiance. Puis, je ne prépare pas de meurtre, contrairement à ce qui est arrivé. D'un seul coup, j'entendis un cri venant de l'étage en dessous. J'arrêtai immédiatement l'ordinateur et me précipita dans les escaliers où je retrouvais des lycéens, le concierge et un professeur affolés devant une jeune fille au sol. Il y avait beaucoup de sang, c'était un meurtre.

« Non impossible ! Que c'est-il passé ? Pourquoi ici dans cette école ? Elle ne peut pas ... » criais-je d'une voix étonnée

J'essayais de voir si la lycéenne était vraiment morte et c'était le cas, je criais encore une fois d'appeler la police et c'est ce que ce professeur fit. Je ne l'avais jamais vu je crois avant aujourd'hui, il devait être nouveau. Quel accueil. Nous attendions tous patiemment l'arrivée de la police à côté du corps ensanglanté de la jeune fille.

-----------------------------------------

Tous ces événements s'étaient enchaînés si vite. L'interrogatoire de la semaine dernière au lycée m'a perturbée. Cela a grandement freiné mes recherches, mais tout cela était suspect. J'ai d'ailleurs appris que deux autres lycéennes avaient été elles aussi retrouvées mortes un soir. Mais l'école n'était pas censée être fermée à cause du meurtre en attendant sa résolution ? C'est bizarre. Que faisait donc ces personnes dans un endroit surveillé par la police ? Aussi incompétente soit-elle, c'est assez abusé pour le coup, j'ai du mal à y croire. Et pourtant c'était bien vrai. Je me souviens que la police avait arrêté la professeure étrangère, cette Jodie, car un message était marqué en sang, le mot « anglais » d'ailleurs, à côté des victimes. Cependant, manque d'autres preuves, elle a été relâchée. Mais un autre élément m'intrigue, pourquoi le concierge et le nouvel enseignant étaient-il présents aux côtés des victimes chaque soir ? Prévoyaient-ils quelque chose de bon ou de mauvais ? Tant de questions auxquelles je compte bien trouver les réponses. Je ne suis pas détective à la base, mais plutôt dans la catégorie criminelle ou imposteur, mais j'ai la ferme intention de régler ça même si cela ne me concerne pas directement. Ce genre d'affaire pourrait m'apporter des informations cruciales sur cette femme et peut-être d'autres personnes aussi, je ne sais pas encore, j'ai hâte de voir où cela va me mener.

Cela faisait donc une semaine que le premier drame c'était produit et j'étais déterminée à agir. Ano Kata m'avait laissé quartier libre pour cette fois et je commençais donc mon enquête et je me dirigeais vers l'école. De loin, je voyais bien qu'une belle masse de policiers était présente. Je n'allais pas tous les neutraliser, cela serait trop long et je n'ai rien de doux à leur administrer. On va donc revenir aux bonnes vieilles méthodes, disons que ce premier passage aura servi de reconnaissance. Je retournais donc dans mon semblant de maison chercher les vêtements, perruque et maquillage du docteur Araide que je mis dans un sac, car oui, ce n'est pas le premier déguisement que j'ai prévu. Car disons que l'apparence de cet homme me sera utile à l'intérieur car je suis certaine que des gens rôdent encore là-bas en cette fin d'après midi. Je sais comment rentrer dans le lycée. Je vais prendre l'apparence de policière et trouver une excuse bidon qui me permettra de rentrer car il doit bien y avoir quelques policiers à l'intérieur du bâtiment. Je m'habillais donc avec des vêtements qui feront l'affaire et pris de quoi me faire passer pour cette femme de la police que j'ai croisée l'autre jour et après quelques rapides recherches, j'ai vu qu'elle s'appelait Miwako Sato et qu'elle était donc de la première division, celle en charge des meurtres. De plus, elle a une très grande autorité et se fait respecter cela sera donc facile d'entrer même avec un sac.


« Cela est parfait ! Je pourrais m'introduire facilement avec elle. » pensais-je

Je retournais donc en direction du lycée avec mon sac de la plus petite taille possible histoire de pouvoir le cacher facilement une fois à l'intérieur. J'avançais vers les deux policiers situé au portail d'entrée, devant la cour. En quelques secondes, le problème était réglé.

« Excusez-moi mais l'inspecteur m'a demandé d'aller aider pour l'enquête à l'intérieur et d'apporter quelques affaires aux policiers. » dis-je d'un ton convaincant

« Oui bien sûr Miwako-chan, tu peux rentrer et sortir autant que tu veux ! ♥ »

C'était légèrement ridicule, mais je les remerciais d'un hochement de tête. Pendant qu'ils me fixaient quelques secondes, je leur fis comprendre qu'ils devaient rester concentrés et garder le portail. Ce n'est pas normal que des personnes soient dans l'école à moins qu'ils vivent dedans. Je vérifiais au passage si personne ne m'avait suivi, on ne sait jamais. Mais personne n'était là, j'étais seule avec ces policiers. Je me dirigeais donc vers l'entrée à gauche et sorti le même discours au policier de garde ici et c'est passé aussi facilement. Je ne perdis pas une seconde et me rendis dans les toilettes sur la droite comme c'était désert et que personne ne m'observait. Enfin, je le pensais.
Il y avait une glace d'assez mauvaise qualité mais cela suffisait à ce que je me déguise une nouvelle fois en docteur et je changeais donc une nouvelle fois et très rapidement d'apparence. Je mis le sac en haut dans le placard où personne ne va étant donné qu'il n'y a rien d'intéressant. Pendant que je continuais à me préparer, j'entendis des bruits venant de l'extérieur. Je me disais que ce n'était sûrement pas grave, cela devait être les policiers. J'entendis également des pas dans les escaliers, mais essayant d'être discrète et comme je n'étais pas encore prête, je ne pouvais pas sortir aller voir ce que c'est et je me dépêchais donc de sortir de là au plus vite. Au-dessus de moi, au premier étage, j'entendais des bruits suspects, des pas, des voix, des portes qui s'ouvrent et se ferment. Bizarrement, aucun policier ne bouge, quels sourds !


Il faisait sombre, la nuit tombait. Peu importe j'étais enfin dans ma nouvelle identité que je connais très bien. Je commençais à entendre des cris, des voix de plus en plus fortes. Je montais les escaliers doucement pour ne pas me faire remarquer. Alors que j'arrivais au premier étage, j'entendis une porte se claquer et vaguement le nom « Jodie ». Il y avait tellement de bruit et le lycée était assez grand donc j'avais du mal à entendre. Je commençais à peine à voir les protagonistes qu'une coupure de courant se fit. Je restais immobile, ne sachant pas quoi faire et n'ayant pas vu grand-chose.

« Mais qu'est-ce qu'il se passe ici ? Pourquoi cette coupure et que veut dire toute cette histoire ? »

J'entendis les voix affolées des personnes présentes et moi je restais là, faisant à peine deux pas en avant. Et si le meutrier était là comme je le suppose et qu'il essayait quelque chose ? Tout ne faisait que commencer.







Conan de DC DT RPG (c)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 326
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 20
Localisation : Tokyo - Agence Mouri

Feuille de personnage
POINTS TS: 996

MessageSujet: Re: CASE 3 || Meurtres nocturnes à Teitan.   Dim 3 Aoû - 23:22








“Aux informations, la nouvelle circulait encore et encore. On ne faisait que parler des meurtres en série qui s’étaient produits au lycée Teitan. Tous les élèves étaient en état de choc, et les cours furent bien entendu suspendus. Cela avait commencé une semaine plus tôt. La police effectuait toujours leurs recherches, et avait apparemment du mal à tenir une piste. Il y avait bien des zones d’ombres dans cette affaire. Pour commencer, les victimes n’étaient que des jeunes filles. Précisément celles qui venaient travailler jusqu’à tard. L’annulaire de leur main droite est coupé et laissé près du corps… Dans quel but ? Un message à faire passer ? Cette possibilité, bien qu’incertaine, n’était pas à exclure. Les investigations avaient débuté il y a déjà plusieurs jours. On manquait pourtant toujours autant d’informations. La police piétinait. Et bien évidemment, cela incita encore notre mini-détective à s’en mêler.

Lorsque Conan avait appris que le professeur Jodie avait été déclarée comme étant la principale suspecte, il ne put se résoudre à croire en sa culpabilité. Les preuves pour l’incriminer étaient de plus, inexistantes. Le message de sang laissé par les victimes, c’est-à-dire les kanji du mot « Anglais » 英国人, ne suffisait pas. Cette information laissa Conan un peu perplexe. Les victimes avaient toutes laissé le même message ; n’était-ce pas un peu intriguant ? Tout porte à croire que le criminel essayait de faire porter le chapeau à Jodie. En tous les cas, il était encore bien trop tôt pour se prononcer. À défaut de preuves tangibles et valables, la police avait placé Jodie sous surveillance. Ran, tout comme Conan, croyait en son innocence, et ce malgré les dires des médias.

-:-


La fin de l’après-midi s’annonçait, les toutes premières étoiles apparaissaient. À l’agence Mouri, tout était calme. L’oncle Kogoro s’était absenté, en raison d’une conférence. C’était bien dommage. Conan se serait proposé pour l’accompagner dans la résolution de cette affaire. Après tout, la renommée du célèbre Kogoro l’endormi n’était plus à faire ; la police n’aurait pas pu refuser son aide. Avachi sur le canapé en pensant à tous ces évènements, le jeune détective ne put empêcher un soupir. Il savait que Ran était effrayée, et bien sûr, affligée par la mort de ses camarades du lycée. Outre que par son amour pour les enquêtes policières, Conan voulait mettre un terme à cette série de meurtres, par son devoir de détective... Bien qu’il lui serait difficile, voire impossible d’accéder à la scène de crime, surtout à cette heure-ci. Il n’y avait plus qu’à attendre le lendemain. Les investigations auront repris, la police scientifique sera sur place, le lycée sera toujours interdit d’accès au public, mais le vieux Kogoro sera de retour !


-:-


Conan reçut un appel des Détective Boys, qui lui demandaient de le rejoindre chez le professeur Agasa, afin de tester un nouveau jeu. Ils ne lui laissèrent guère le temps de répondre, et comptaient sur sa présence. Le jeune Kudo se sentit obligé de le faire, sous peine de se faire réprimander par ces derniers. Il voyait déjà Haibara le regarder avec un sourire moqueur. Le ciel était assez clair pour se repérer dehors. Conan prit alors le soin de laisser un mot à Ran qui se reposait dans sa chambre, expliquant qu’il était parti chez le professeur Agasa. Il voulait éviter de la déranger. Il sortit donc en silence de l’agence, son skateboard (qui avait besoin d’une révision) sous le bras.

-:-


La ville était animée, comme d’habitude. Difficile de croire qu’un meurtrier sévissait parmi les Tokyoïtes. Personne n’était à l’écart du danger, dans ces conditions. Le jeune détective leva la tête vers le ciel assombri. Une fois de plus, il pensait à cette affaire qui s’était produite au lycée Teitan. Pour Conan, il était difficile de songer à autre chose. Il n’y pouvait rien, c’était un féru d’enquêtes ! D’autant plus que ce lycée était celui où il étudiait avec Ran. En outre, il ne pouvait pas se permettre de fermer les yeux puisque le professeur Jodie était presque déclarée comme étant la coupable. Les soupçons étaient lourds, mais les preuves étaient bien maigres. Il semblait bien que la police était désespérée.

Alors qu’il parcourait les rues adjacentes à celle où était située la résidence du professeur Agasa, Conan fit une halte. Le lycée Teitan était devant lui. Il fixa le bâtiment de loin, toujours les mains dans les poches. Enfin, il finit par apercevoir une silhouette familière. Une jeune femme, aux cheveux courts et blonds comme les blés, passant l’entrée du lycée Teitan. C’était le professeur Jodie ! Mais que faisait-elle donc ? Et puis surtout, pourquoi le portail n’était-il pas surveillé ? Par réflexe, Conan se lança immédiatement à sa poursuite, passant l’entrée du lycée. À toute vitesse, elle traversa la cour. Le brun fronça les sourcils, toujours en la suivant de loin ; si les policiers la découvraient, les soupçons pesant sur elle allaient inévitablement s’alourdir ! Cherchait-elle à faire la lumière sur toute cette affaire elle aussi ? Le jeune détective vit Jodie bondir à l’intérieur d’une salle de cours, puis … il finit par perdre sa trace. Il arqua un sourcil :

▬ ( Tiens tiens… La fenêtre est ouverte. Pourtant, mis à part les agents de police, il est censé n’y avoir personne ici… Et puis, est-ce prudent de laisser libre accès au lycée aussi ouvertement quand on sait ce qui s'est passé ? ) pensa-t-il.

Qui sait, peut-être que d’autres personnes s’étaient déjà infiltrées ? Cette éventualité n’était pas exclure. Quoiqu’il en soit, il fallait à tout prix qu’il rattrape Jodie. S’il demandait l’aide des agents de police, cette dernière serait immédiatement accusée. Le lycéen rapetissé décida de se lancer à sa recherche, il avait un mauvais pressentiment. Empruntant la même entrée qu’elle, il prit appui sur le bord de la fenêtre, puis passa par-dessus pour atterrir sur ses jambes, dans une des salles de physique-chimie du lycée. Puisqu’il y étudiait en tant que Shinichi Kudo, il avait déjà les plans du lycée en tête. Conan examina la salle du regard, avant de sortir dans les couloirs, refermant silencieusement la porte coulissante derrière lui. Ça ne faisait plus aucun doute maintenant, il y avait bien quelqu’un d’autre dans l’enceinte de l’établissement. Quel agent de police ferait l’erreur de laisser la fenêtre et la porte de la salle déverrouillées ? Quoiqu’il en soit, il fallait faire vite… Car le professeur Jodie était peut-être en danger.

Conan continua d’avancer lentement et prudemment, dans le hall d’entrée du lycée. Au cas où des policiers étaient aussi en patrouille à l’intérieur, il préférait rester dans l’obscurité pour le moment, évitant ainsi de se faire repérer. Étrangement, il n’y avait personne. Leur système de surveillance était à revoir on dirait… Il fit une rapide inspection dans le hall d’entrée, s'attendant à tout moment de tomber sur quelqu'un. Toutefois, la priorité était de retrouver le professeur Jodie. L’écolier finit donc par emprunter l’escalier Est du lycée.

-:-


Shinichi espérait qu’il n’arriverait rien ce soir. Mais ce mauvais pressentiment qui lui étreignait le cœur refusait de le quitter. Il y avait bien trop de bizarreries dans cette affaire. Alors qu’il monta la première marche, le jeune homme entendit des voix fortes provenant de l’étage supérieur, puis le bruit d’une porte se fermant violemment. Qui était-ce donc ? En levant la tête vers le haut, il put voir que la lumière d’une salle à proximité avait été allumée. Il y avait donc plusieurs personnes ? Le brun s’empressa de monter les marches. À l’instant même où il posa le pied dans un des couloirs du premier étage, il y eut une coupure de courant. Plongé dans le noir, il entendit des personnes s’affoler. Que se passait-il donc ici ?! Conan se hâta immédiatement en provenance des voix, qui semblaient se situer près de la salle des professeurs, avant de discerner une silhouette dans le couloir. Cette personne semblait hésiter à avancer. Instinctivement, le jeune écolier alluma sa montre-lampe de poche pour éclairer l’individu. Il ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux à la vue de ce dernier :

▬ « Docteur Araide ?! » s'exclama-t-il.


La surprise marquant toujours son visage, Conan projeta sa lumière en provenance des voix qu’il avait entendues plus tôt, à seulement quelques mètres de lui et du docteur… Qu’est-ce que tout cela signifiait ?


couleur paroles : #4B42AF



_________________