DETECTIVE CONAN { dark truth }

Forum RPG sur Détective Conan et Magic Kaito
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
RECENSEMENT EN COURS - JUSQU'AU 4 MAI ! Activités à prévoir

Partagez | 
 

 Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Vermouth »

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 19
Localisation : QG de l'Organisation

Feuille de personnage
POINTS TS: 4484

MessageSujet: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Sam 12 Juil - 20:56

Partie d'échecs
 

 

FEAT. Orie Edward & Amuro Tooru




Un endroit toujours aussi sombre qu'est ce refuge. Certes il est bien dissimulé, mais on a l'impression d'être en plein nuit noire alors qu'il est à peine midi, c'est hallucinant. Je plains les gens qui passent leur vie ici, à étudier des bouquins, des cartes, essayer des formules chimiques miracles ... Un vrai trou à rats. Rempli de nombreuses grandes pièces, ce bâtiment était situé à l'écart de tout. Il était introuvable par hasard. Ici, il y avait tout d'abord la salle d'entrée qui est aussi le garage où sont garées les voitures dont celles de Chianti et de Gin ainsi que les motos dont la mienne et celle de Kir. C'est un peu le centre de l'édifice, la branche principale en quelque sorte. A partir d'ici, on a plusieurs portes qui mènent à plusieurs endroits comme le laboratoire, où tous les scientifiques spécialisés dans la recherche et la chimie travaillent. De l'autre côté, il y a les bureaux remplis de centaines d'ordinateurs connectés à des serveurs du monde entier, très pratique pour infiltrer les grandes entreprises internationales. Après, pas loin de l'entrée il y a quelques salles banales comme la cuisine, une salle de repos et quelques lits. Aucun étage hormis la salle de tir qui est surélevée dans le coin le plus reculé du bâtiment, mais un sous-sol et des combles mais ça, je n'y vais jamais, je ne sais pas comment ça se situe. Reste un endroit secret que beaucoup de gens ignorent où il est exactement : c'est le bureau du Boss. Moi, je le sais et tout ce que je peux en dire c'est que c'est bien caché.

Passons. J'étais rentrée de ma dernière mission à Osaka avec un peu de retard et un léger contretemps et je me retrouvais donc à Tokyo. Toujours aussi désert ici. Cependant, je vis passer devant moi une personne que j'avais rarement côtoyé. C'était une femme aux cheveux roses et aux habits ... roses globalement. Son nom de code ... Hm, je ne m'en souviens plus. Sûrement parce que je ne traîne pas avec elle. Ah si, je crois que je m'en souviens. Izarra ou un truc dans le genre, m'enfin, cela n'a que très peu d'importance. Gin m'en avait parlé une ou deux fois je crois, une créatrice de bombe si mes souvenirs sont bons. Encore une qui passe sa vie dans ce trou paumé et que ne doit voir que rarement la lumière du jour. Après tout, quelle idée d'avoir les cheveux roses ? Elle s'est crue dans un manga ou au carnaval ? Niveau discrétion, j'ai déjà vu mieux. Je n'ai jamais eu besoin de ses services pour le moment. Qu'est-ce que je pourrais bien faire avec des bombes ? J'ai toujours réussi à me débrouiller sans cela. Dans une future mission kamikaze peut-être. Est-elle une personne utile et intéressante ? Très bonne question. Je n'ai aucune idée de quoi bien lui parler. Il faut que je me renseigne directement sur elle, voir si elle pourra me servir. Il faudrait que je profite qu'elle soit en train de passer dans la salle, les mains prises par des bouts de papiers. Je m'avançais vers elle et l’interpella. Elle était tellement occupée qu'elle ne m'avait pas vu arriver, puis elle se retourna vers moi.

« Bonjour. Vous êtes Izarra si je ne me trompe pas ? C'est la première fois que nous nous rencontrons, mais je pense que vous savez déjà qui je suis. »

C'est vrai, qui ne me connait pas ici ? Sans vouloir me vanter, même les scientifiques les plus paumés savent qui je suis. Mais pour l'instant, je serais plutôt curieuse de savoir ce qu'elle peut bien avoir à me raconter d'intéressant j'espère bien. Sinon, j'aurais perdu mon temps une nouvelle fois, à essayer de faire la femme sociable. Ça ne doit pas faire longtemps qu'elle est dans l'Organisation contrairement à moi qui ai une certaine ancienneté. Je ne l'ai jamais vue je crois, juste Gin qui m'en a peu parlé. Elle passe sa vie à fabriquer tandis que moi j'essaye de passer le plus de temps à l'extérieur d'ici. Bizarrement, elle semblait enthousiaste à l'idée d'être là, comme heureuse de servir une organisation criminelle. C'est bien rare ! Beaucoup de gens sont recrutés à la volée et contre leur gré, mais elle, absolument pas. Elle pourrait limite nous remercier de l'avoir fait rejoindre notre "cause" douteuse. Une personne très intrigante.

« Dites moi, pourriez m'en dire un peu plus sur vous ? Je n'ai malheureusement jamais eu l'occasion de vous parler avant aujourd'hui et il est déjà bien tard pour un début ! » dis-je avec un léger sourire

Toujours aussi joyeuse, elle me conta un peu sa vie, qui elle était et quelques autres choses. Je l'écoutais plus ou moins attentivement en fonction des détails qui m'intéressaient. Car si c'est juste pour raconter une histoire, lire des livres donnerait le même résultat. J'espère surtout qu'elle m’apprendra quelques choses utiles pour moi ou mon travail. Il ne faut pas que j'oublie d'aller voir Gin tout à l'heure mais j'ai encore le temps, je ne suis pas pressée d'aller le voir, quel homme désagréable en plus. Il se croit supérieur et tout cela s'empire ces dernières années...

Soudain, j'entendis une porte s'ouvrir. C'était Bourbon. Cela fait quelques jours que je ne l'avais pas croisé à cause de nos diverses missions çà et là. C'est un peu comme mon partenaire. Quand je participe à des missions en duo, c'est souvent avec lui que je les fais, toujours mieux qu'avec Gin ou Vodka, lesquels sont toujours fourrés ensemble. Je suis quand même assez proche de lui, disons qu'il y a certaines choses que nous savons de l'autre qui ne doivent pas être révélées. Mais même sans cela, on s'entend bien. Et oui, même dans l'Organisation on peut être "ami" avec quelqu'un. Je n'avais qu'à me tourner pour qu'il nous remarque, moi et la fille aux cheveux roses. Il venait vers nous. Je me demande s'il la connait et que je suis donc la seule ignorante, choses dont je doute fortement.

« Tiens, te voilà toi ! Ça faisait longtemps. » me contentais-je de dire
 

Il serait temps de mettre au clair les résultats de nos différentes missions récentes. C'est quelque chose que je fais souvent, j'aime bien être au courant de ce qu'il se passe. Et il faut bien que quelqu'un annonce au Boss ce qu'il se trame dans son organisation bien qu'il se débrouille déjà tout seul pour le faire. Disons que c'est mon côté curieux qui ressort un peu. J'ai beaucoup de choses à raconter et tout autant à entendre, surtout de cette fille. Et du côté de Bourbon, je me demande s'il n'est pas encore allé traquer ce FBI ... 

 



 


  
Conan de DC DT RPG (c)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Dim 13 Juil - 17:42

Bang, Bang ! Better watch your back !


    Orie avait pris le transport qu'elle affectionnait le plus : les rollers. Avec ça aux pieds, elle éprouvait un étrange sentiment de liberté, le vent sifflant dans ses cheveux. Elle était venue assez tôt au repaire pour travailler dans le petit laboratoire qui lui avait été attribué. De très bonne humeur, elle chantonnait une musique coréenne. On lui avait encore attribué un projet. Elle en avait déjà trois en cours mais ça ne la dérangeait pas. Après tout, elle avait bien un cerveau qui servait à ça. En plus, aujourd'hui était un jour spécial ; elle allait rencontrer d'autres personnes. Des collègues en somme. Orie ne connaissait que Gin et Vodka. En même temps, elle n'avait pas besoin de voir d'autres membres. Elle fournissait que les matières explosives, il n'y avait donc aucun intérêt à ce qu'elle se retrouve sur le terrain. D'autant plus que la jeune femme ne savait absolument pas se servir d'une arme. Et personne n'avait envie de se retrouver à traîner un boulet derrière lui. Mais de toute façon, Orie n'avait pas spécialement envie d'être sur le terrain. Problème réglé.

    Ramenant ses lunettes sur son nez, elle examina le fil orange, élément le plus important de son œuvre. Avec un petit sourire enfantin, elle prit une de ses aiguilles et grava le sigle « O3 » sur la couleur. Et hop signé ! Toute œuvre d'art mérite d'être signée et toutes ses créations passaient par cette phase finale. Orie était tellement contente de son travail qu'elle poussa un petit cri de joie. Gin allait content. Il lui avait bien dit que c'était urgent et ça passait avant tout. Bon, elle ne s'attendait pas à ce qu'il ne la couvre de fleurs, mais jusque là, elle ne l'avait jamais déçue. Faut-il une première fois pour tout ? Naooon ! Orie déposa sa dernière création dans un carton en annotant « Gin » dessus puis le plaça dans un casier qu'elle ferma à clef. Fière, elle enleva ses gants qu'elle jeta dans un incinérateur. Pfiou ! Fallait penser à manger maintenant. Quelle heure était-il ? Quoi !? Midi passé !!! Mais, mais... Elle avait commencé à travailler vers dix heures du soir. Sa passion l'emportait toujours sur son sommeil. M'enfin demain était un jour de sommeil obligatoire, elle finirait forcément par rattraper tout ça.

    De son sac à dos en forme de panda, elle sortit une bouteille contenant un liquide vert, une boîte en plastique et un étrange petit objet électronique. Toxicophobe oblige, Orie avait une petite machine capable de savoir ce qui se trouvait dans les aliments qu'elle s’apprêtait à manger. Elle avait passé un temps immense à rentrer des tonnes de formules chimiques dans ce truc. La folle... Mais elle en était extrêmement fière et ne s'en séparait jamais. Pas question de porter à ses lèvres quelque chose qui ne répondait pas au critère de sa machine. Elle lui avait d'ailleurs donné un nom : « Kisétou ». Mon Dieu, mais cette fille est une enfant ? Dans certains endroits de son cerveau, sûrement. Mais c'était cette appréhension enfantine qui pouvait supporter la partie scientifique. Après analyse négative du machin vert, Orie s'empressa d'en boire deux gorgées.

    Mâchonnant son riz, elle réfléchissait à son prochain projet. Qui ne pouvait que se faire sur le long terme d'ailleurs. L’Organisation lui donnait l'opportunité de créer un tout nouveau genre de bombe. Et elle n'allait pas dire non. Il fallait entretenir son Art. Ne pouvant plus attendre, elle trottina jusqu'à la pièce adjacente. Les murs étaient recouverts de coffre-forts. Apparemment, si l'Organisation était compromise, leur contenu se détruisait et le travail d'Orie serait perdu. Enfin perdu... Y avait quand même le cerveau d'Orie qui retenait tout. Suffisait de la tuer alors ! On en est pas là. Sortant une clef, elle ouvrit le coffre numéro 25P89. A l'intérieur, trop de papier et une petite boîte. La jeune femme semblait plus intéressée par le papier. Au début, Orie n'appréciait pas trop cette matière. A quoi bon, tout s’inscrivait déjà dans sa tête sans jamais la quitter. Mais elle avait appris à ranger ses idées pour ne pas sombrer dans la folie et parfois, le fait d'écrire lui rendait l'équilibre dont elle avait besoin. Toute enjouée, elle revint sur son lieu de travail. C'est à ce moment qu'elle sentit une drôle de sensation, mais elle ne remarqua absolument pas la femme blonde qui l'observait. Niveau prudence, on repassera. Et ce ne fut que lorsqu'elle voulut prendre un crayon qu'elle se rendit compte de sa présence.

    « Bonjour. Vous êtes Izarra si je ne me trompe pas ? C'est la première fois que nous nous rencontrons, mais je pense que vous savez déjà qui je suis. »

    Ah ouiiii ?? Elle cligna trois fois des yeux. C'était la première fois qu'elle voyait cette femme. Par déduction, ça ne pouvait être que Vermouth puisque c'était la seule personne dont elle avait entendu parler. C'était une femme ? Ah mais c'est chouette ça ! Elle est pas toute seule comme ça. Par contre, cette femme ne devait pas occupé la même fonction qu'Orie. Déjà, elle avait plus de charisme et de prestance qu'elle et semblait plus... discrète ? Le genre de femme qui s'infiltre pas celui qui fait des bombes. On en pouvait pas faire plus opposé.

    « Dites moi, pourriez m'en dire un peu plus sur vous ? Je n'ai malheureusement jamais eu l'occasion de vous parler avant aujourd'hui et il est déjà bien tard pour un début ! »

    Était-ce par courtoisie ou pour la cerner un peu plus ? Et elle, elle venait d'où ? Était-elle européenne pour avoir ses cheveux blonds ? C'était pas blanc ? Allons, allons Orie, arrête d'être malpolie et réponds à la madame. D'après ce qu'elle avait entendu, Vermouth avait une tendance pour le déguisement. Une chose que ne pouvait absolument pas faire Orie. Jouer un rôle, elle ne savait pas faire. Est-ce qu'elle faisait pipi debout quand elle était déguisé en homme ? Vaut mieux que tu gardes ces questions pour toi Orie...

    « Oh bah je suis mademoiselle Dynamite, expliqua t-elle très fière de son calembour. Mais je suis aussi historienne parce qu'on m'a dit qu'il faut que je garde un emploi « normal » et que ce soit caché. Euh... je viens d’Écosse sinon, c'est très joli là-bas ! »

    Hep hep Orie ! Raconte pas ta vie, ça pourrait vite se retourner contre toi. Mais y avait rien à craindre, elle faisait partie de l'Organisation ! Pas sûr que tout le monde s’apprécie ici...  C'était toujours comme ça dans une entreprise, y avait des gens avec lesquels on s'entendait mieux et d'autres non.

    « Tiens, te voilà toi ! Ça faisait longtemps. »

    Cétéki ?? Visiblement Vermouth avait l'air de le connaître. Total inconnu pour Orie. Blond, le teint foncé. Il avait peut-être fait des UVs. Ou c'était sa couleur de peau naturelle, Orie !! Elle n'aimait pas son sourire. Bah super première impression ! Il a même pas encore ouvert la bouche ! Peut-être qu'il était gentil après tout. A côté d'elle, Vermouth avait l'air de l'apprécier. Etaient-ils se qu'on appelle « ensemble » ? Orie n'y connaissait rien du tout dans le domaine de l'amour. Est-ce qu'il fallait partir pour les laisser ensemble... ? Mais si Vermouth était venue, elle avait bien une raison.
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Lun 14 Juil - 17:53

Partie d'échecs




FEAT. Vermouth & Orie Edward




Le refuge se dessina au loin, dans un soleil ardent, mais pourtant si bien caché. Amuro s'y aventura avec sa voiture, et se gara dans son garage privé (confié par le Boss pour certaines missions secrètes) dans un coin perdu du parking souterrain; même endroit où étaient garés les véhicules des membres de l'Organisation les plus importants. On pouvait donc y compter celle de Gin, de Chianti et les deux motos de Kir et de Vermouth. En jetant un coup d’œil au parking, du fond de celui-ci, il put rapidement les voir... ce qu'il pouvait donc en conclure, c'est qu'elles étaient arrivées.

Amuro était fatigué de sa journée. Il avait reçu une nouvelle mission et voulait s'entretenir avec Vermouth pour discuter de celle-ci, et pourquoi pas en profiter pour prendre de ses nouvelles, puisque ça faisait un petit moment déjà qu'ils n'avaient plus collaboré. Bien qu'il l'appréciait fortement, elle restait tout de même très secrète, en ce qui concerne ses propres aventures et cibles...

Plusieurs portes étaient présentes. Si certaines d'entre elles menaient à des laboratoires, les autres menaient à des bureaux, et d'autres salles quelconques dont il se fichait.



D'après les dernières rumeurs de l'Organisation, il y avait une nouvelle membre qui avait rejoint le rang des hommes en noir. Il n'avait aucune information, si ce n'est qu'elle était spécialiste en bombe. Il ne collaborerait pas avec, puisqu'il était surtout demandé pour des filatures, et de manière générale, des missions de discrétion... mais elle pouvait toujours recevoir des missions explosives, rare sont elle cependant. Ce qui est sûr, c'est comme tout nouveau membre, il fallait garder un œil sur elle. Mais de toute manière, Amuro était une personne gentille avec ceux qu'il trouvait "appréciables", et Vermouth en faisait partie.

Amuro quitta sa place personnel à l'abri, puis ouvrit la porte sur le côté pour sortir, bruit qui attira l'attention de Vermouth qu'il n'avait pas remarqué auparavant. À croire qu'il était resté trop longtemps dans son petit coin.


« Tiens, te voilà toi ! Ça faisait longtemps. »
me dit-elle.

Amuro étira un léger sourire sur son visage, tandis que la jeune femme à côté d'elle se retourna à son tour.


« Oh. Oui, j'ai été débordé ces derniers-temps, je t'en parlerais après ! »



Le jeune homme blond au teint mat se tourna ensuite vers la jeune demoiselle. Elle avait les cheveux rose, typique d'un bon manga (ou d'un festival de février, faut croire) et plutôt enthousiaste. Rares sont ceux qui sont souriants dans l'Organisation... à part les taupes, rapidement abattu.

« Et vous... vous devez être la nouvelle, experte en explosif mh ? Je suis Bourbon, si vous ne me connaissiez pas. »

Il devait être réellement confiant, pour donner son nom de code dès la première discussion...
Ou il devait avoir une idée derrière la tête ?


Code couleur Bourbon : #993300
 



 


 
Conan de DC DT RPG (c)
Revenir en haut Aller en bas
« Vermouth »

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 19
Localisation : QG de l'Organisation

Feuille de personnage
POINTS TS: 4484

MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Mar 15 Juil - 22:14

Partie d'échecs
 

 

► FEAT. Orie Edward & Amuro Tooru 




Tiens, une autre étrangère. L'organisation est assez représentée par des personnes venant du monde entier. Et pourtant ce n'est pas nous qui les faisons venir jusqu'ici, le Japon est-il si rempli d'étranger ? Ou alors, il faut croire que les seuls étrangers sont des criminels ou bien des agents spéciaux. Elle me disait aussi qu'elle était historienne. Cela fait longtemps que je n'avais pas vu quelqu'un d'aussi heureux dans cette grotte. Je me demande bien avec qui elle peut bien travailler car si elle fabrique des bombes, c'est bien pour qu'elles soient utilisées après, sinon ça n'aurait aucun intérêt. Je ne me rappelle pourtant pas que Gin se soit servi de ce genre de choses mais après tout, je ne porte aucun intérêt à cet homme froid et sans coeur. Il ne m'intéresse absolument pas. Moins je le vois, mieux je me porte. Je n'ai jamais eu besoin de lui de toute façon, limite je devais le surveiller. Je voudrais bien savoir si elle le connait et, par la plus grande curiosité, savoir ce qu'elle peut bien penser de cet être inhumain. Elle ne le connait peut-être pas suffisamment pour donner un avis, cela ne fait que quelques semaines je crois qu'elle est ici, je ne sais plus. Je me pose encore beaucoup de questions sur elle, cette fille m'intrigue. Comme si elle était plus que ce qu'elle paraissait. Mais je dois me faire des idées, ce ne doit être qu'une vulgaire recrue parmi d'autres, je ne sais même pas pourquoi je suis allée lui parler. J'aurais pensé apprendre des choses intéressantes, mais a priori non. Bon, je lui ai seulement demandé de m'en dire un peu plus sur elle, mais elle n'a pas l'air très bavarde, du moins, d'informations utiles. Je vais essayer de toute manière de me renseigner.

« Je suppose que vous devez connaître quelques personnes quand même ici... Comme Gin par exemple ? »

Bourbon quant à lui venait de rentrer et se dirigeait vers nous, après que je l'ai interpellé. Il montra un sourire discret et Izarra se retourna vers lui également avec un regard interrogateur. Forcément, à rester enfermée dans une salle elle ne doit pas savoir qui c'est et se pose sûrement des questions à son sujet. Il doit s'en poser aussi sur elle je suppose. Il m'annonça qu'il avait été très occupé ces derniers temps et qu'il en discutera avec moi plus tard. Oui, pour le moment, j'ai engagé la discussion avec une femme assez immature donc je n'allais pas la jeter comme une vieille ordure comme ça, ce n'est pas mon genre voyons. Et puis, peut-être que ce blond aussi à des choses à lui demander. C'est d'ailleurs ce qu'il fait, il se présenta à elle et lui demanda qui elle était en retour.

J'étais plutôt préoccupée par autre chose. Je repensais encore à cette mission à Osaka l'autre jour. Je me suis retrouvée à devoir éliminer Jodie Starling, chose qui à cause d'un incident mineur, n'a pas pu être accomplie. Ce n'est pas très glorieux, je déteste échouer ! Je ne comprends même pas comment j'ai pu en arriver là ce jour-là. Ça me dégoûte un peu, mais maintenant c'est trop tard ... Pourtant, à un moment ou à un autre, Bourbon le saura forcément. Quand on va déblatérer de nos missions respectives, je serais forcément obligée de parler de cet échec. Mais je n'oublie pas les autres que j'ai réussi quand même, il ne faut pas exagérer. Je ferai ça quand j'en aurais l'occasion. J'ai encore pas mal de choses à programmer avec lui pour certaines enquêtes particulièrement. Il faut apprendre à mieux connaître ses ennemis pour les éliminer plus facilement.

« Dit Bourbon, j'espère que tu as beaucoup de choses intéressantes à m'apprendre ! » dis-je en souriant

Il y a un truc qui me gène dans son attitude. Je suis sûre qu'il manigance quelque chose, mais quoi ? Un rapport avec cette fille aux cheveux roses probablement. Le regard qu'il lui a lancé quand il s'est présenté, il était drôlement confiant. Il fait ça des fois quand il repère une cible mais en l’occurrence ce n'en était pas une, à moins qu'il ait des doutes sur elle, sur son identité ? Je ne sais pas ce qu'il prépare, mais j'espère bientôt le savoir ! 

 






 





  
Conan de DC DT RPG (c)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Jeu 17 Juil - 16:26

I’m not a mouse which try to hide itself


    Oppression. Tout d’un coup, elle eut le sentiment d’être toute minuscule au milieu d’eux. Après tout, ils étaient là depuis plus longtemps qu’elle. C’était un peu ses supérieurs en fait ? La politique de cet organisme était un peu compliqué que ça, en réalité. Et apparemment, il valait mieux compter sur soi-même que sur les autres. Mais on l’avait déjà sauvée pourtant ! Par intérêt ma petite, par intérêt. Mais Vermouth et le blond avait l’air de visiblement s’apprécier… ou alors ce n’était qu’une façade. Les gens étaient bien compliqué. C’était quoi d’ailleurs son nom à lui ?

    « Et vous... vous devez être la nouvelle, experte en explosif mh ? Je suis Bourbon, si vous ne me connaissiez pas. »

    Ah bah c’est dommage, elle aimait bien « Barbie » comme nom de code. Dommage que ça soit pas un alcool. Bourbon… ? Elle n’avait jamais entendu ce nom là. En même temps, si son truc à lui c’était de s’incruster partout, la discrétion était de rigueur. De près, il avait plus gentil déjà. Bon, on ne sait toujours pas trop comment Orie établit ses critères de gentillesse, mais passons. Fallait peut-être qu’elle fouine auprès d’autres pour avoir leur avis sur ces personnes. Hey mais fallait pas faire confiance à personne ? Elle lui adressa un eye-smile. S’il connaissait sa spécialité, ça voulait dire qu’il avait entendu parler d’elle ! Ça voulait dire qu’avant… ils utilisaient que du C4 basique !!!!?? Horreur et malédiction ! L’explosion du pauvre ! Il était bien temps qu’elle arrive en fait. Dès qu’elle était arrivée, on l’avait mit au jus directement en lui disant qu’il fallait qu’ils se renouvellent. Le C4, c’était bien, mais quand on savait s’en servir ! C’était pas juste pour faire boum ! Les explosifs, ça devait rendre beau. Bon, quand elle avait proposé sa merveilleuse idée de créer des explosions en couleur, on lui avait dit de se remettre au travail. Bah tant pis, elle les ferait quand même de son côté. Des toutes petites hein…

    « Enchanté, je suis Izarra… » fit-elle avec une courbette.

    On se demandait pourquoi elle avait pris un nom d’alcool si rare. Presque inconnu au Japon voire totalement. Mais ça lui ressemblait si bien. La saveur épicé rappelait l’activité secrète qu’elle menait. En plus, y en avait de différentes couleurs, c’était beau ! On s’extasie pour ça aussi ? Reviens sur Terre, Orie. Et pis eux, c’était Whisky et Vin blanc en fait leur nom, c’était la même chose. Oulà Orie ! Va pas te frotter à des sujets comme ça, tu risquerais d’avoir des soucis… Et qu’est-ce qu’on en a à fiche de qui choisi son nom là ? C’est qu’un nom de code rien d’autres, c’est pas sensé y avoir une signification particulière ! Cet homme, Bourbon, lui semblait bien étrange. Il avait l’air… normal ! Comme elle en fait ! Euuuh…

    « Je suppose que vous devez connaître quelques personnes quand même ici... Comme Gin par exemple ? »

    Vermouth avait l’air intéressée par son cas dis donc. A quoi ça l’avançait de savoir qui elle connaissait ? « Quelques » ça voulait dire au moins deux… Donc oui « quelques personnes » alors ! Gin… Y avait des membres de l’Organisation qui ne connaissait pas Gin ? Il avait un charisme particulier et un sourire… tout aussi particulier on va dire. Si on le croisait, on s’en souvenait. C’était un peu comme elle en somme. Ils ne passaient pas complètement inaperçus et Orie se demandait bien quel était son rôle à lui dans toute cette entreprise. Peut-être qu’il était en charge des exécutions ! Ouais ou pas…

    « Oui… Je connais Gin et j’ai déjà croisé Vodka. Après, je ne les vois pas vraiment. Je rapporte juste ce que je fais à Gin… »

    Elle ne savait pas trop quoi dire. Qu’attendait donc Vermouth d’elle ? Voulait-elle qu’elle réponde à quelque chose en particulier. La jeune femme ne savait pas trop. Peut-être qu’elle s’intéressait à ce qu’elle faisait ? Orie ne se sentait pourtant pas si spéciale que ça. Créer des bombes, y avait rien de si compliqué. Mouais fallait quand même s’y mettre un peu parce que ça ne semblait pas inné. Si Vermouth avait quelque chose en tête, Orie ne le remarquait absolument pas. Un peu trop innocente vous dîtes ? Non, c’est juste que les choses importantes ne sont pas les mêmes pour elle que pour le reste du monde. Un meurtre n’est pas important, un vol n’est pas important si ça ne la concerne pas, l’argent n’est pas important, mais le fait que l’acétone soit rangé à côté de l’ammoniac, ça c’est hyper important !! Ah oui c’est sûr, quel crime…

    « Dis Bourbon, j'espère que tu as beaucoup de choses intéressantes à m'apprendre ! »

    Ouais hein Bourbon ! Parce qu’Orie n’avait rien n’à apprendre à personne. Elle n’était pas une adepte des missions sous couvertures ou n’allait jamais glaner des informations quelque part. Elle lisait un journal quotidien, c’était bien assez. Pas la peine de se bourrer le crâne de choses complètement futiles. La réunion avait l’air d’être le moment où il fallait partager des informations, mais Orie n’en avait pas ou bien, ne jugeait pas en avoir. Mais il était bien possible qu’elle apprenne certaines choses…



code couleur : firebrick
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Jeu 17 Juil - 18:19

Partie d'échecs

   

   
   

   
FEAT. Vermouh & Orie

   

   


  « Enchanté, je suis Izarra… » fit-elle avec une courbette.


Aimable. Elle en avait tout l'air du moins. La spécialiste des bombes qui avait changé le savoir-faire de l'Organisation en thermes d'explosifs, vraiment très intéressant, au moins plus de problèmes au niveau du C4. D'un autre côté, il s'en fichait royalement.

« Je suppose que vous devez connaître quelques personnes quand même ici... Comme Gin par exemple ? »

Gin. Bourbon ne l'aimait pas vraiment, mais il restait une personne digne, loyal et très dangereux. Si son froid était connu, sa force de frappe était aussi imposante. Mais ça ne changerait pas son point de vue, il ne l'aimait pas, et c'était pas près de changer. Nul ne sait ce qui s'est réellement passé entre ces deux-là, à ce jour...

La nouvelle répondit qu'elle connaissait Gin, et qu'elle avait croisé Vodka. Bourbon afficha un petit sourire, mettant ainsi sa main sur son menton comme pour tousser. Vodka suivait Gin un peu partout, pas étonnant qu'elle l'avait croisé... puis Vodka devait être le boulet de service... jamais il ne le prendrait comme coéquipier.


« Dis Bourbon, j'espère que tu as beaucoup de choses intéressantes à m'apprendre ! »

Cette fois, Vermouth s'adressa à lui. Il sortit de ses pensées quand il entendit la question. Beaucoup de choses à apprendre ? C'est vrai que Vermouth lui demandait souvent des nouvelles de ses missions, puisque tout comme elle, c'était un peu leur "spécialité". Le déguisement, ou le FBI, ou simplement les affaires externes... sauf ses petits secrets bien entendu.


« Eh bien, oui. J'ai quelques informations pour toi, et une nouvelle mission m'est tombé dessus. Mais peut-être pourrions nous en discuter autour d'une tasse, je ne tiens pas à rester debout toute la journée. »


Il prit les devants en ouvrant une porte qui menait à une petite cuisine, chaleureuse, avec frigo et tables. Tout était équipé ici, et généralement les produits et autres meubles valaient une fortune, que même un grand détective ne pouvait pas s'acheter. De quoi se remettre en question...

« J'espère que tu as aussi des histoires à me raconter Vermouth, tu sais que j'en rafolle. C'est pas avec Gin que j’en discuterais. »


Son petit sourire voulait tout dire. Il aimait bien les missions de Vermouth, et surtout quand elle en racontait des bonnes.

Qu'est-ce qu'il rêverait de l'entendre dire "Le FBI a été mis hors-service"... mais ça, c'était plus son job. Surtout qu'Akai n'était plus très loin...


   


   

     


   
   
Conan de DC DT RPG (c)
   
Revenir en haut Aller en bas
« Vermouth »

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 19
Localisation : QG de l'Organisation

Feuille de personnage
POINTS TS: 4484

MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Dim 20 Juil - 21:23

Partie d'échecs
 

 

► FEAT. Orie Edward & Amuro Tooru 




Toujours très passionnant ici. Cette fille avait certes une attitude dynamique, mais quand il s'agissait de parler d'elle, il n'y a plus personne. Elle est nonchalante, je ne sais pas si c'est parce qu'elle n'a rien à dire ou qu'elle ne veut pas le dire, mais j'ai l'impression que je n'ai plus grand-chose à apprendre d'elle. Quand je lui demande si elle connait Gin, tout ce qu'elle me répond c'est qu'elle lui rapporte ses missions et qu'elle a déjà croisé Vodka. Pas très enrichissant tout ça, je doute qu'elle m'apprenne quelque chose de nouveau. Elle est insignifiante finalement. Heureusement que Bourbon est là pour remonter le niveau si je puis dire. Il m'annonça d'ailleurs qu'il avait des choses à me raconter ainsi qu'une nouvelle affaire. Je me demande bien en quoi elle consiste et si elle me concerne ou pas. Il nous proposa d'aller nous poser quelque part pour discuter tranquillement, assis autour d'une tasse de café. C'est vrai que j'en ai un peu marre de rester planter là à parler en plein milieu du garage avec cette odeur d'essence et cette chaleur insupportable. Pourquoi je n'y ai pas pensé avant ? Peu importe. Je le suivais dans une sorte de cafétéria accompagnée de la fille aux cheveux roses. Nous nous posâmes autour d'une table et je fis la gentille femme serviable que je suis en leur demandant ce qu'ils voulaient prendre.

« Avant que je ne m'assois, vous voulez quelque chose à boire ou à manger ? » demandais-je poliment

Pendant que je sortis des tasses et préparait un café, Bourbon me questionna sur mes missions, ce que j'avais à raconter dessus. Il était très enthousiaste au sujet de cela et s'attendait à ce que je lui dise de bonnes choses. Globalement c'est assez positif, mais il y a un point noir dessus, c'est l'altercation que j'ai eue avec Jodie l'autre jour. Cette maudite femme que j'ai croisé après une mission qui s'est bien déroulée à Osaka. Puis il y avait aussi cet autre jour, à Tokyo cette fois, lorsque encore une fois, après une mission réussit, je me suis retrouvée dans une affaire après m'être fait agressée dans un magasin. Une affaire de bras cassés d'ailleurs... Je crois que la police japonaise est définitivement mauvaise. Déjà rien qu'avec ce voleur, Kaitô Kid, dont j'entends parler tout le temps, ils ne sont même pas fichus de l'arrêter alors qu'il vole toujours la même personne et en plus, toujours les mêmes policiers à ses trousses, mais jamais ils n'arrivent à l'attraper. Heureusement qu'il rend les bijoux après car sinon, le déficit de la famille Suzuki serait énorme. Mais bon passons, j'aurais le temps de parler de ça dans quelques minutes.

« Et bien, disons que oui j'ai pas mal de choses à te dire, mais peut-être que certaines ne seraient pas bonnes à dire pour le moment » dis-je en regardant Izarra du coin de l'oeil

Ce n'est pas que c'est secret, mais comme elle côtoie Gin et que je n'ai aucune confiance en elle, on ne sait jamais si elle va faire sa commère auprès de lui. Donc les petites histoires qui se sont pas très bien passées, on verra cela un autre jour. En revanche, celles que j'ai réussi je peux les raconter sans aucun soucis. Mais cette fille que je ne connais pas, je ne vais pas lui déballer toute ma vie et toutes mes missions alors qu'elle n'a rien à en savoir. Autant je peux dire certaines choses qu'elle doit garder pour elle, mais pour l'instant, je me contente des récits un peu moins importants. Je commence à en avoir marre d'avoir toujours des comptes à rendre à Gin alors si c'est pour que maintenant je me tape la cafteuse de service, sans façon. Après je dis cela, mais je n'en sais rien étant donné que je ne sais rien d'elle autre que son nom et sa fonction, c'est trop peu. J'espère me tromper sinon, je crois qu'on ne va pas s'entendre. Il y a certes peu de filles ici, dont une qui, j'en suis sûre, est une infiltrée, ça ne suffira pas pour que j'aie de l'estime ou de l'attention envers elle. C'est moi qui ai engagé la discussion avec elle, je le sais, mais quand même, il ne faut pas trop rêver non plus.

« Ces derniers temps, j'ai eu beaucoup de missions d'espionnage oui, mais ça m'a souvent embarqué dans d'autres affaires alors que je n'avais rien demandé, comme il y a quelques jours, dans un centre commercial de la ville. »

Pendant que je parlais, je ramenais tout ce que mes deux collègues m'avaient demandé et je posai l'ensemble sur la table. Je m'asseyais à côté d'Izarra et en face de Bourbon pendant la discussion. Mieux vaut être devant la personne à qui l'on s'adresse principalement.

 





 





  
Conan de DC DT RPG (c)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Lun 21 Juil - 18:38

I’m just clumsy



    Orie se disait que c’était normal de ne pas tout comprendre ce qui se passait autour d’elle. Bizarrement, elle sentait une certaine tension. On était pas sensé être dans le même camp ? D’un coup, elle avait l’impression qu’elle était de trop. Vermouth et Bourbon avait l’air de s’apprécier et, visiblement, la présence de leur collègue ne semblait guère les enchanter. Bon évidemment, elle ne s’attendait pas à un pot de bienvenue avec des guirlandes partout. Welcome to the dark side ! La confiance a un prix, ma belle. Que crois-tu ? Mouais, mais d’ici qu’elle sauve la vie de quelqu’un pour qu’il lui soit redevable, elle avait encore beaucoup de chemin à faire. Le terrain, elle aimait pas. Alors si on ne l’appréciait pas, tant pis. Elle avait appris à se défaire du regard des autres car elle avait longtemps été l’objet de critiques. Maintenant, tout ça était terminé. Elle vivait sa vie, elle faisait ce qu’elle avait envie de faire, ce en quoi elle était bonne. Pour le moment, elle n’avait jamais déçu personne.

    « Eh bien, oui. J'ai quelques informations pour toi, et une nouvelle mission m'est tombé dessus. Mais peut-être pourrions nous en discuter autour d'une tasse, je ne tiens pas à rester debout toute la journée. »

    La voix de Bourbon la sortit de sa torpeur. Ce n’était pas à elle qu’il s’adressait évidemment. Elle se sentait de trop. Viiiite que ça se termine et qu’elle retourne à ses calculs et ses magnifiques dessins ! Elle n’avait rien à dire. Les sujets qui la passionnait n’intéressait qu’elle et elle l’avait compris bien trop souvent. Mais ses deux collègues commencèrent à marcher. Et son corps s’activa tout seul. Pourtant, sa raison lui disait de rester là. Elle n’avait pourtant rien avoir avec eux. Son travail consistait à rester dans l’ombre alors qu’eux s’exposaient à chaque instant. Quelle idiote d’avoir pensé que voir ses collègues serait différents des autres fois ? Elle était trop différente des autres. Tant pis pour eux alors !

    « J'espère que tu as aussi des histoires à me raconter Vermouth, tu sais que j'en rafolle. C'est pas avec Gin que j’en discuterais. »

    Ah bah c’était la réunion des histoires en fait. Est-ce qu’il fallait qu’elle raconte où elle en était sur son projet ? Qu’elle avait des problèmes avec les atomes d’Hydrogène ? Ou qu’elle travaillait sur un genre de Napalm qui devait brûler plus longtemps ? Evidemment que non, ils s’en fichaient éperdument. Que faisait-elle là bordel ! Elle passa sa main dans ses cheveux, puis se massa les tempes. Le monde était bien trop compliqué pour elle décidément. Visiblement, Bourbon n’avait pas l’air d’apprécier Gin. Y avait des querelles internes partout, après tout. Et Orie s’en contrefichait. Du moment que personne ne venait l’embêter, elle ne chercherait des noises à personne. Mais Gin avait l’air sympa pourtant ! Euh sympa n’était franchement pas le mot… A part si « sympa » est un synonyme de « psychopathe » ! Ah bon ??! Elle n’avait jamais remarqué. C’est parce que tu es très mauvaise pour juger les gens, Orie. Elle n’avait rien contre personne. Jamais. Et elle avait appris à être toute seule ; les gens pouvaient être si décevants.

    « Avant que je ne m'assois, vous voulez quelque chose à boire ou à manger ? »

    Ouais, une pizza ! Orie, tu viens pas de manger ? Oui, mais cette petite danse lui avait donner faim… encore. Mais, c’est un peu compliqué de préparer une pizza en une minute et apparemment, Vermouth ne semble pas être pizzaïolo. Dommage. Finalement, Orie ouvrit la bouche pour demander du thé à la menthe. Il fallait rester. Au pire, si ça devenait trop confidentiel, elle retournerait à ses occupations. On lui avait dit que c’était mal de fouiner dans les affaires des autres. Et elle avait mis vraiment longtemps à apprendre à ne pas demander n’importe quoi, mais parfois, sa langue lui jouait des tours.

    « Et bien, disons que oui j'ai pas mal de choses à te dire, mais peut-être que certaines ne seraient pas bonnes à dire pour le moment. Ces derniers temps, j'ai eu beaucoup de missions d'espionnage oui, mais ça m'a souvent embarqué dans d'autres affaires alors que je n'avais rien demandé, comme il y a quelques jours, dans un centre commercial de la ville. »

    Pfou là ! Mais elle s’adressait carrément à elle là non ? C’est normal qu’elle ne lui fasse pas confiance, elle la connait pas. Orie releva la tête avec un air innocent. C’était sûrement le moment pour elle de déguerpir, non ? Mais Vermouth était revenue avec ton thé à la menthe, c’était plutôt gentil, non ? Ouais ou elle a tenté de mettre du poison dans le thé. Parano va… Sans apprendre une minute, elle sortit son gadget et pressa sur un bouton pour en faire sortir une languette. Elle posa ensuite une goutte du liquide et attendit le résultat. Etrangement, elle eut l’impression que Kisétou était extrêmement lent pour cette analyse. C’était ça ou elle avait encore du mal à supporter la présence de ses collègues. Enfin le bip salvateur ! Pas de poison ou de substances qui sortaient de la norme exigée. Tu vois ! Tout le monde ne te va pas du mal. Mouais… ça restait à prouver.

    « Je suppose que je ne mourrais pas empoisonner », fit-elle avec un sourire.

    Elle porta enfin le thé à ses lèvres. Ces gens-là ne lui feraient probablement jamais confiance. Leur boulot c’était quand même de ne faire confiance à personne alors pourquoi une scientifique si étrange serait l’exception ? L’intégration, ça n’avait jamais été son truc de toute façon. Mais elle n’allait pas les trahir ! Pour quoi faire hein ? Elle aimait ce qu’elle faisait. C’est juste que là, elle n’avait rien à leur apporter. Mais s’ils avaient besoin de ses services, elle serait très heureuse de les aider. No problem.

    « Si je dérange dans votre partage mutuel d’informations, je peux retourner à mes petites créations ou alors me boucher les oreilles, c’est comme vous voulez. Je n’ai absolument aucune information qui pourrait vous intéresser de mon côté… »

    Aoutch ! C’était pas la meilleure manière de s’intégrer ça, ni la meilleure entrée en matière ! C’était souvent comme ça ; Orie paraissait hostile, mais en réalité, elle ne pensait pas à mal. Elle était juste maladroite. Comme une enfant.


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Sam 2 Aoû - 23:07

Spoiler:
 


Partie d'échecs




Vermouth & Orie




« Avant que je ne m'assois, vous voulez quelque chose à boire ou à manger ? » demandais-je poliment

« Oh bah comme d'habitude, un verre de Rhum ! »

« Ces derniers temps, j'ai eu beaucoup de missions d'espionnage oui, mais ça m'a souvent embarqué dans d'autres affaires alors que je n'avais rien demandé, comme il y a quelques jours, dans un centre commercial de la ville. »

Elle ne voulait sûrement pas parler des plus confidentiel en la présence d'Orie, et il la comprenait parfaitement. Après tout, ils ne savaient rien d'elle, et jusqu'à présent les novueaux étaient tous susceptible d'être infiltré. Puis, l'actrice devait avoir ses petits secrets, et dans ce cas-là, inutile d'essayer d'avoir des informations.


« Je ne sais pas si tu as été mise au courant, mais j'ai reçu la mission d'assassiner un homme. Je me suis servi d'un pauvre assassin pour m'en débarrasser. Ta copine du FBI y était, mais je me suis dit que tu voulais peut-être t'en charger toi-même. Alors du coup, le gamin à lunette et le FBI doivent savoir que je suis en action, et peut-être même mon identité, ce qui était le but. »

De toute manière, il devait continuer ses recherches sur Shiho Miyano, mais avec cette affaire et le FBI, ses actions avaient été réduite. Et faut dire, il avait appris qu'un certain Akai se trouvait au Japon, pire encore, qu'il protégeait sa nouvelle cible. Matthew.

Vermouth était déjà dans l'Organisation à cette époque, mais il ne savait pas vraiment si elle avait eu un quelconque contact avec lui... quant à sa relation avec l'actrice, il n'avait plus trop souvenir de quand il avait commencer à se lier d'amitié avec elle.


Ce devait être grâce aux nombreuses missions ensemble que ce lien ait pu se construire. La collecte d'information et la stratégie, un duo terrible, surtout quand il y avait la possobilité de se déguiser, et ça, il le lui devait.

« Si je dérange dans votre partage mutuel d’informations, je peux retourner à mes petites créations ou alors me boucher les oreilles, c’est comme vous voulez. Je n’ai absolument aucune information qui pourrait vous intéresser de mon côté… »

Bourbon leva un sourcil, avant d'afficher un petit sourire.

« Qu'importe. Tu pourras entendre un peu ce que j'ai, ou nous, avons à dire... ça te familiarisera avec toutes nos méthodes. »

Amuro remercia Vermouth pour le verre qu'elle lui avait donné.

Il but deux gorgées, puis posa à nouveau son regard sur l'actrice.

« En tout cas, je continue de travailler sur l'affaire Matthew. Tu te souviens de ça je suppose puisque tu m'as aidé, mais, dans tous les cas... j'ai reçu carte blanche à propos de Shuichi Akai. »

Son éternel rival, un regard glacial, et un sourire haineux.

C'était Bourbon tout craché.




 



 


 
Conan de DC DT RPG (c)
Revenir en haut Aller en bas
« Vermouth »

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 19
Localisation : QG de l'Organisation

Feuille de personnage
POINTS TS: 4484

MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Dim 3 Aoû - 0:01

Partie d'échecs
 

 

► FEAT. Orie Edward & Amuro Tooru 




Je remarquais bien que la nouvelle recrue s'ennuyait comme pas possible. Mais c'est son problème, c'est elle qui reste dans son coin à ne rien dire. Pourquoi avoir recruté une personne si peu intéressante ? Rester enfermer dans une salle à travailler non merci. Heureusement que j'ai autre chose à faire de ma vie. Je ne comprendrais jamais l'avis de certains, aucune vie sociale. Enfin, si elle n'est pas contente ici, elle n'a qu'à partir, je m'en contrefiche. J'ai essayé d'engager le dialogue avec elle, mais pour ce que cela a servi, j'aurais dû m'abstenir. Je le savais pourtant que les insectes de l'Organisation qui étaient enfermés dans les caves ne servaient à rien, de simples cobayes qui pourraient être éliminés à tout instant. Je suis vraiment trop gentille des fois, ou alors, je m'ennuyais vraiment trop. Je venais seulement de rentrer pourtant, j'aurais pu aller me poser tranquillement quelque part au calme, mais non. Il a fallu que je parle à cette fille au look étrange alors qu'elle n'avait rien demandé. Au moins je retiendrais la leçon, je ne chercherais plus à m'intéresser à tous ces gens sans intérêt.

Pendant ce temps, mes prétendus "clients" me demandaient de leur rapporter ce qu'ils voulaient. Je suis vraiment très, voir trop gentille des fois. Je devrais me contenir et rester froide parfois, cela irait mieux pour moi. Mais voilà, il y a des gens que j'apprécie ou que je protège et je ne peux pas être désagréable avec eux. Cependant, le nombre de ces personnes est très faible, mais disons que ce sont ceux à qui j'apporte un minimum d'intérêt, les rares personnes intéressantes en ce monde. Je n'ai pas besoin de plus, ça me suffit largement. Je les compte sur les doigts d'une main : il y a "Cool Guy", "Angel", Yukiko en quelque sorte, disons que je ne pense pas qu'elle me croie encore en vie, mais ça, c'est son problème. Après, il y a Bourbon que j'apprécie, peut-être le seul de cette secte pourrie. Puis d'ailleurs, je passe plus de temps avec des gens que je n'apprécie pas, c'est-à-dire les trois quarts au moins de l'Organisation. Après tout, je ne suis pas ici pour m'amuser et encore moins pour me faire des amis. Ce ne sont tous que de simples collègues, je n'ai aucune autre relation à avoir avec eux. Je n'ai pas envie d'être sympathique avec cette Izarra ou encore avec Gin ou Vodka l'inutile. Je sais que c'est réciproque pour Chianti et Korn, après les autres, ils ne servent à rien.

Bourbon me fixait. Il me parla de sa nouvelle mission d'assassinat. Bizarrement, je n'en avais pas entendu parler, ce qui est rare, en général je suis au courant de tout. Il me disait qu'il avait croisé cet agent du FBI, cette blondasse. L'éliminer moi-même ? Mais ça sera avec plaisir, le jour où j'aurais du temps à perdre avec elle, elle ne sert tellement à rien. Elle aurait été tuée part quelqu'un d'autre ça ne m'aurait pas dérangé plus que ça, elle n'est pas le centre de ma vie. Ma véritable cible reste cette Rotten Sherry. Mais si je peux en finir avec elle, je ne vais pas me plaindre. Il dit s'être fait remarquer volontairement. C'est assez bizarre quand j'y pense, quel est l'intérêt de se faire remarquer bêtement et que tout le monde soit au courant de sa présence ? Comme il le dit, maintenant le FBI est à ses trousses. Même « cool guy » était au courant de son existence maintenant. J'espère que ça ne se terminera pas mal, ce n'est pas vraiment ce que je cherche, il a intérêt à savoir ce qu'il fait.

« Je ne sais pas à quel jeu dangereux tu joues, Bourbon, mais si tu fais la moindre erreur qui pourrait nous coûter cher, tu sais que tu en payeras de ta vie. »

J'étais vraiment suspicieuse au sujet de sa mission. A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler. Avec le FBI derrière nous et surtout le gamin, enfin, ce Shinichi Kudo, je pense que nous sommes loin d'être en sécurité. Certes j'attends depuis longtemps que tout se termine, ces projets, cette organisation de malheur, mais si la situation nous est hors de contrôle, nous payerons tous très cher et cela finira très mal. Je me fiche complètement de ce qui peut arriver à Gin, Kir ou d'autres membres pourris de ce que j'appelle une secte, je suis peut-être égoïste, sauf que je ne compte pas mourir bêtement comme cela après tout ce que j'ai enduré pendant toutes ces années.
J'avais fini de préparer les verres et tasses de tout le monde et je les apportai.

« Tenez » dis-je en commençant à poser les boissons sur la table

J'hallucinais. Cette fille aux cheveux roses regardait de travers la tasse de thé à la menthe que je lui avais posé. Elle croit quoi, que j'ai mis quelque chose dedans ? Que je veux l'empoisonnée ou même la tuer ? Non mais je n'y crois pas ! Elle sortit une sorte de vieux gadget qui lui permit de voir si le liquide était sans danger ou non. Mais elle me prend pour qui celle-la ? J'ai vraiment que ça à faire que d'essayer de la tuer ! Je m'en fiche complètement d'elle, je ne vois pas quel intérêt j'aurais à l'empoisonner sérieusement ! Je ne passe pas ma vie avec du poison sur moi et je sais très bien que si je tuais quelqu'un sans raison, c'est moi qui prendrais très cher après cela. J'ai un cerveau, moi ! C'est du grand n'importe quoi cette fille, mais d'où elle sort ? Je ne sais pas ce que pense Bourbon de tout cela mais j'espère qu'il ne trouve pas ça normal sinon je serais déçue. D'accord je lui demande pas d'avoir confiance en moi, et je n'ai pas besoin qu'elle me l'accorde, mais delà à me prendre pour une dangereuse criminelle psychopathe, je trouve ça grandement abusé ! Le pire c'est qu'elle prenait ça à la rigolade, mais quelle gamine mon Dieu ! J'étais légèrement énervée et je donnai un coup sur la table, ce qui la fit trembler et cela renversa un peu de ma tasse café que je m'étais posée en face de moi, me retourna et me mis face à cette fille de manga.

« Alors ça, je n'y crois pas. Non mais sérieusement, vous me prenez pour qui ? Je n'ai pas que ça à faire que de perdre mon temps à éliminer une personne aussi insignifiante que vous ! »

C'était un peu contradictoire puisque c'est moi qui l'avais invitée en quelque sorte, mais je ne m'attendais pas du tout à ce genre de spécimen. Et ensuite, tout ce qu'elle arrive à sortir c'est que si elle nous gène qu'elle peut partir ? Et bien après le cinéma qu'elle vient de nous offrir, ce n'est pas moi qui la retiendrais ! Si elle veut partir, qu'elle le fasse. Je ne supporte pas ce genre de personne, comme si je n'avais que cela à faire d'éliminer tous les membres de l'Organisation et en plus dans l'enceinte même du repaire. Il m'arrive de réfléchir moi au moins. Bref, je ne vais pas faire continuer ce cirque éternellement. Je me posai donc devant Bourbon et à côté de cette fille bizarre, l'ignorant totalement et me contentant de boire mon café donc la contenance avait diminué et avait décoré la nappe d'une tâche noire d'éclaboussure. Sans attendre une quelconque réaction de sa part, je commençais doucement à raconter ce qui m'était arrivée l'autre jour, ignorant sa présence, qu'elle soit là ou non, cela ne changeait rien.

Bourbon but deux gorgées de son verre avant de poser les coudes sur la table en me fixant une nouvelle fois. Un problème avec ce que j'ai dit ? Je ne pense pas. Impossible avec le regard qu'il me lançait. Il semblait plutôt enjoué. Il me parla de l'affaire Matthew. Je réfléchissais à qui était cette personne. Ah oui, ce n'était pas le petit garçon que j'étais allée voir, là où j'ai vu ces deux agents du FBI ? Je crois me souvenir que c'est ça, c'était il y a très peu de temps. Je revenais d'Osaka, cette ville où j'ai retrouvé une vieille connaissance, cette agente américaine. Dans l'hôpital, une fois revenue à Tokyo, j'avais aussi retrouvé Shuichi Akai, le meilleur ami de Bourbon. Ceci est une blague bien évidemment. Alors comme ça, il veut en finir avec lui. Ça ne sera pas chose facile avec lui, un traître encore une fois. Gin l'avait déjà traqué par le passé, mais il n'a jamais réussi à lui mettre la main dessus. C'est la "Silver Bullet" de l'Organisation. Mais pour moi, ce n'est pas lui qui fera sombrer l'Organisation. Une Silver Bullet est suffisante, celle dont tout le monde ignore sa capacité, sa puissance.

« Oui je me souviens de lui, l'autre jour à l'hôpital où j'ai dû prendre la place d'une infirmière pour pouvoir accéder à sa chambre. J'ai récolté quelques informations, mais je me demande bien en quoi peut t'intéresser un enfant de son âge. »

Je ne sais pas ce qu'est réellement ce gamin. Le seul Matthew que je connaissais était un ancien scientifique d'ici, une ordure sans intérêt. Par contre, avec ce fameux agent du FBI, je ne sais pas ce qu'il prépare, mais il va falloir qu'il soit très prudent.

 




 


  
Conan de DC DT RPG (c)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Dim 10 Aoû - 14:55

Only the paranoids survive



    « Qu'importe. Tu pourras entendre un peu ce que j'ai, ou nous, avons à dire... ça te familiarisera avec toutes nos méthodes. »

    Oups. Comme ça, c’était dit. Bourbon semblait plus calme que Vermouth. Est-ce que cela voulait dire qu’il était plus dangereux qu’elle ? Elle avait l’air irritée en tout cas… Probablement à cause notre petit être bizarre. Peut-être qu’elle était trop étrange pour son environnement ? C’était plus que probable. L’envie de revenir à ses formules compliquées se fit sentir.

    « Alors ça, je n'y crois pas. Non mais sérieusement, vous me prenez pour qui ? Je n'ai pas que ça à faire que de perdre mon temps à éliminer une personne aussi insignifiante que vous ! »

    Oulàlà ! Vermouth n’avait pas l’air du tout de l’apprécier en fait. Mais mais mais… Bon, c’était pas nouveau : Orie avait toujours du mal à se faire apprécier. On lui disait d’arrêter son cinéma ou de ne plus ouvrir la bouche jusqu’à nouvel ordre. De fait, elle en avait conclu qu’il valait mieux éviter les autres parce qu’elle ne pouvait pas vivre autrement qu’elle ne le faisait. Vermouth avait l’air d’être offensée et Orie apercevait dans son regard comme… du dégoût ? Okéééé… Bon bah on remettra la partie de bowling à plus tard hein ! Enerver les gens. Orie s’était révélée experte dans ce domaine. Une gamine qui n’avait pas grandi, ça saoulait. Elle regarda Vermouth. Comment lui expliquer ? Même si elle lui expliquait, pas sûr qu’elle comprenne. Fallait quand même tenter.

    « C’est pas contre vous en fait. Enfin si, ça peut être contre vous mais ça ne l’est pas. L’eau peut avoir un taux supérieur en nitrate que la normale. Qui me dit qu’il n’y a pas eu un problème lors de la transportation de l’eau ? Et le sachet de thé peut avoir eu un problème lors de la fabriction, il suffit d’une petite erreur de quelqu’un . Si quelqu’un meurt d’une intoxication alimentaire, ça ne sera pas moi, c’est tout. Je suis juste toxicophobe, je fais ça avec tout et avec tout le monde, même avec ce que je prépare. Et puis, je pense que vous connaissez déjà au moins dix différentes façons de me tuer sans utiliser du poison. » fit-elle avec un sourire.

    Ça faisait tellement parano son histoire. Bof, tant pis, elle ne le niait pas. Vermouth n’avait pas l’air de la porter dans son cœur déjà, à la base. Elle avait dit quoi déjà… Ah oui « insignifiante ». Ouais bah voilà hein ! Elle avait rien demandé, c’était eux qui avaient voulu d’elle, fallait se la coltiner maintenant ! Mais visiblement, Vermouth n’aimait pas les scientifiques. Elle aimait pas les gadgets ? C’est triste ça, ou alors elle est un peu de la vieille école. Possible, Orie ne savait pas son âge. Mais c’est pas poli de demander ! Elle ne comprenait pas les conflits. Le fait de s’énerver. La vie n’était-elle déjà pas assez trop courte pour ça ? Oh voyez-vous ça, Orie philosophe ! Enfin, c’était surtout parce que ça allait trop vite pour elle ; comprendre pourquoi machin aimait pas truc parce qu’il avait quelque chose il y a des mois, ça lui passait un peu au-dessus.

    M’enfin, Vermouth devait la prendre pour une abrutie paranoïaque ayant sniffée trop d’acétone. Quoi ça sentait bon l’acétone ! Quoique qu’il en soit, Vermouth était plus une femme d’action. Rester des heures devant des machins électroniques n’avait pas l’air d’être sa passion profonde. C’était vachement bien pourtant !! Autant arrêter de se justifier inconsciemment. Tous les goûts étaient dans la nature. Mais, du coup, elle méprisait le corps scientifique. Peut-être était-ce à cause d’une mauvaise aventure avec l’un d’entre eux. Ah bah aussi, si on commence à faire de la mauvaise pub !

    « En tout cas, je continue de travailler sur l'affaire Matthew. Tu te souviens de ça je suppose puisque tu m'as aidé, mais, dans tous les cas... j'ai reçu carte blanche à propos de Shuichi Akai. » reprit Bourbon.

    Vu son regard, il l’avait pas l’air d’apprécier les personnes dont il parlait. Une mission qui avait mal tourné ? Ce Akai devait avoir chaud aux fesses alors ! Faut pas jouer avec le MIB… En tout cas, elle n’avait jamais entendu parler de ces personnes. Matthew. Ça courait pas les rues du Japon, ce nom. Vermouth expliqua qu’elle s’était déguisée en infirmière pour l’approcher, mais n’avait pas l’air de comprendre cet engouement pour… cet enfant ou vieillard. Les missions sur le terrain avait l’air bien compliquées.

Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Lun 22 Sep - 16:07

Absence:
 


Partie d'échecs




FEAT. Orie & Vermouth






« Je ne sais pas à quel jeu dangereux tu joues, Bourbon, mais si tu fais la moindre erreur qui pourrait nous coûter cher, tu sais que tu en payeras de ta vie. »


Des paroles qui alarmèrent Amuro sur le coup. Il savait très bien ce qu'il faisait. Mais d'un autre côté, elle avait raison, il ne fallait en aucun cas mettre en danger l'Organisation... son obsession pour le FBI pouvait devenir un fardeau, quelque chose de gênant pour "eux" de s'agrandir, de prendre de la puissance. La moindre gaffe était mortelle dans un tel syndicat du crime, et même si Anokata avait accepté les objectifs de Bourbon (à propos de Conan et Akai) il devait rester très prudent et savoir garder en tête que ce n'est pas ses priorités.



« 
Oui tu as raison... je prends peut-être trop cette histoire avec Akai Shuichi à cœur. Mais d'un autre côté il reste un ennemi redoutable. Shuichi est mon ennemi personnel, tout comme je suis le sien, on joue donc à un contre un, en quelque sorte. Ce qui en revanche m'intrigue tout particulièrement, c'est ce Conan Edogawa... j'aimerais pouvoir le rencontrer, un jour.
»



C'était un garçon très mystérieux, et ses recherches auprès de la police Japonaise -mené dans l'ombre- avait confirmé ses soupçons. De plus, le fait que le FBI porte confiance en un enfant de 7 ans, c'était de la folie. Il pouvait donc déduire qu'il était une personnage dangereuse, très intelligente, et très secret.

« Tenez »

Bourbon bu quelques gorgées puis reposa la tasse sur la table. Vermouth prit place, puis les deux femmes se prirent la tête. Cette nouvelle semblait être quelqu'un de très directe, et Vermouth ne semblait pas l'apprécier, cela ne l'étonnait pas à vrai dire. Comme il collaborait avec l'actrice, il avait créé une sorte de lien "amicale" avec elle...



« Oui je me souviens de lui, l'autre jour à l'hôpital où j'ai dû prendre la place d'une infirmière pour pouvoir accéder à sa chambre. J'ai récolté quelques informations, mais je me demande bien en quoi peut t'intéresser un enfant de son âge. »

Un enfant de son âge. Elle ne l'avait donc pas reconnu... bon, c'était à prévoir, Vermouth était quelqu'un de très intelligente et prudente, mais le FBI avait réussi une manche sur ce sujet... Matthew devait être bien gardé, et sûrement, déguisé ou légèrement camouflé. Avec Shuichi sur les lieux qui plus est, le seul moyen de gagner la guerre, devait être de se débarrasser de cet homme au bonnet, arrogant qu'il était.

Une douleur du passé qui fit serrer les dents du détective au teint mat, se contentant de boire une gorgée supplémentaire de sa tasse.


«  Le fait que le FBI garde sa chambre sous haute surveillance est un indice grossier tu ne crois pas ? En fait, ce gamin a des liens profonds avec l'Organisation, je suis tâché de m'en occuper. Mais sinon revenons au sujet de départ, tes missions, sur quoi travailles-tu ? »

Il détourna le regard sur Orie avant de froncer les sourcils. Elle avait l'air quand même plutôt ennuyée, ou bien trouvait-elle notre organisation sur les terrains compliqués ?

Mais non... elle verrait bien comment les hommes en noir se débrouillaient...

 



 


 
Conan de DC DT RPG (c)
Revenir en haut Aller en bas
« Vermouth »

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 19
Localisation : QG de l'Organisation

Feuille de personnage
POINTS TS: 4484

MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Jeu 9 Oct - 20:35

[HJ : Comme Orie ne fait plus partie du forum, une indication sur comment je fais mon rp sans faire attention à elle ? ^^' Surtout qu'elle disait rester pour ce rp et partir ensuite]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Xérès »

avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 19
Localisation : Seul dans les rues sombres de tokyo

Feuille de personnage
POINTS TS: 0

MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Jeu 9 Oct - 22:05

Jodie: Tu n'as qu'a dire qu'elle est partie de la pièce parce qu'elle trouvait votre discussion trop ennuyeuse, vu qu'elle est partie tu peux parler à sa place.
Et si il vous manque un membre pour faire votre rp Xérès peux se joindre à vous Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Ven 10 Oct - 10:39

[HS : Y'a aucun soucis pour que Xérès nous rejoigne, elle pourra voir Bourbon et faire connaissance avec Vermouth ^^ Manque plus que son avis. #Amuro.]
Revenir en haut Aller en bas
« Vermouth »

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 19
Localisation : QG de l'Organisation

Feuille de personnage
POINTS TS: 4484

MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Ven 17 Oct - 19:06

[On rattrapera ça lors d'un prochain rp promis Wink Je le fais en début de semaine ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Xérès »

avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 19
Localisation : Seul dans les rues sombres de tokyo

Feuille de personnage
POINTS TS: 0

MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Sam 18 Oct - 21:14

Génial Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Vermouth »

avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 19
Localisation : QG de l'Organisation

Feuille de personnage
POINTS TS: 4484

MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   Lun 24 Nov - 15:59

Partie d'échecs
 

 

► FEAT. Xérès & Orie Edwards & Amuro Tooru 




Mais ... C'est quoi cette histoire ? Soit elle me prend pour une quiche, soit elle n'est vraiment pas bien. Franchement, qui sait que recrute ici ? Je commence vraiment à avoir des doutes. J'en ai vu du monde, des gens bizarres, fous, malades, mais là, y a du niveau. Toxicophobe ou pas, c'est quand même exagéré ! Personne n'est mort en buvant du thé, ce n'est pas aujourd'hui que cela va changé. Après si elle veut mourir, ça peut se négocier. En tout cas, je ne sais pas si je l'ai vexée ou pas, mais elle s'est levée et est sortie de la salle. Hum, elle ne devait pas se sentir à sa place. Tant pis, je ne vais pas la retenir. Il ne restait plus que Bourbon et moi dans la salle. Il me parlait un peu de ce fameux Akai. C'est vrai, je l'avais presque oublié lui. A vrai dire, cet agent a surtout été la cible de Gin. Et dire qu'il nous a dupé pendant un bon temps quand il était ici comme espion. Bourbon et Gin l'ont très mal pris et en ont fait leur cible principale. Moi, j'ai d'autres personnes à traquer. Mais ce n'est pas le problème pour le moment. Après cela, il commença aussi à me parler de Conan Edogawa ... Oui, Cool Guy. Je comprends, ce n'est pas un enfant normal, c'est sûr. Il m'intrigue énormément, mais j'ai déjà quelques impressions certaines sur lui. Je ne sais pas si c'est une bonne chose que Bourbon rencontre ce garçon. J'ai un mauvais pressentiment.

« Conan Edogawa ? C'est le petit garçon qui vit chez le détective que l'on avait surveillé ? Pourquoi t'intéresses-tu à lui ? »

Le FBI encore lié à un enfant. Après ce Conan Edogawa, cette organisation aurait-elle encore un enfant sous son aile ? Je ne sais pas ce qu'ils leur font, ni pourquoi ils s'intéressent tous autant à ce Matthew. Il faut que je me renseigne sur ça. Et maintenant qu'est-ce que j'entends ? Que ce gosse a un lien avec l'Organisation ? Et si ... Comment peut-il ... ? Tout cela est de plus en plus intriguant. Ensuite, il changea bien vite de sujet. Je crois que ce n'est pas avec lui que j'obtiendrais des informations concluantes. Ou alors, on me l'avait dit mais j'ai oublié. J'ai trop de choses à penser ici, c'est assez déstabilisant. Les missions que j'ai en ce moment ... Sans compter ce fichu agent du FBI, je n'ai pas eu grand-chose. On ne va pas parler du "problème" du magasin, en dehors de ça, j'ai eu aussi mon affaire à Osaka. Encore avec ce même agent. Soit elle me suit, soit nous avons les mêmes intérêts. Je la trouve partout, pas que je la cherche spécialement, mais il faut croire qu'elle a décidé de me mettre des bâtons dans les roues dans toutes les actions que j'entreprends. Sauf que désolé pour elle, ou pas, je ne compte pas m'arrêter de sitôt. J'ai mes objectifs et c'est tout.

« Et bien, je viens de rentrer d'Osaka il y a quelques heures. Ce qui devait être à la base un simple espionnage a plutôt fini en séance de tir. » dis-je en buvant.

Il faut bien l'avouer, je ne m'attendais pas à trouver Jodie Starling à cet endroit, en plein centre-ville d'Osaka en fin de nuit. Comme par hasard, elle est où je fais ma mission. Le hasard n'est plus de mise au bout d'un moment. Tsss, et dire que je l'avais presque éliminée ! Pourquoi ais-je reçu un appel à ce moment là ? Et pourquoi annuler mon tir à si peu de temps avant sa mort. Une balle de plus et il ne serait resté d'elle qu'un cadavre. Quelle occasion ratée ! Pourquoi me demander de ne pas la tuer pour cinq secondes supplémentaires ? Enfin bon. Ce qui est fait est fait.

 



 

  
Conan de DC DT RPG (c)



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partie d'échecs (pv Orie & Amuro)
» GARRY KASPAROV/ La vie est une partie d'échecs
» La vie est une partie d'échec dans laquelle le roi finit toujours par mourir... [Pv Edwin]
» Le projet des Moucherons !
» Partie de plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DETECTIVE CONAN { dark truth } ::  :: Autres quartiers-