DETECTIVE CONAN { dark truth }

Forum RPG sur Détective Conan et Magic Kaito
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
RECENSEMENT EN COURS - JUSQU'AU 4 MAI ! Activités à prévoir

Partagez | 
 

 La valeur de la connaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Invité »
Invité


MessageSujet: La valeur de la connaissance   Sam 12 Juil - 13:02



Cordelia


La valeur de la connaissance

feat. Jodie, Orie & Sera

« Don't pray when it rains if you don't pray when the sun shines. »


« La connaissance conduit à l'unité
comme l'ignorance mène à la diversité. »

Râmakrishna



Un long soupir résonnait dans la salle des professeurs. Cordelia était assise devant son bureau, à feuilleter les cours qu'elle avait préparés pour la semaine prochaine. « Un cours d'anglais, hein ? » souffla la jeune femme avec un sourire amer, non déguisé.

Cela lui rappelait sa vie à Londres et elle n'avait pas envie d'y penser pour le moment. Elle était pas venue au Japon - et a fortiori à Tokyo - pour ressasser les souvenirs du passé. Surtout quand ces souvenirs n'étaient pas très joyeux. Enfin, Cordelia était plutôt heureuse, elle avait à s'occuper d'enfants qui l'appréciait, cela lui suffisait. Avec ces pensées réconfortantes en tête, la jeune enseignante se leva et rangea ses affaires. Ses bagages se limitaient seulement à quelques feuilles dans une chemise et une trousse avec divers stylos et feutres.

Les couloirs de l'établissement scolaire était vides, désormais. Tout le monde était rentré chez eux. Ce week-end avait commencé et certains allaient sortir pour se détendre, mais Cordelia n'était pas d'humeur à cela. « Deux jours à lire, encore ? Et si j'allais passer chez les Kudo, juste pour passer dire bonjour... » pensa-t-elle. On entendait ses talons de la jeune femme claquer sur les carreaux du sol de l'école. Son regard passa devant la salle de musique. Un piano à queue noir trônait, à côté de l'estrade. Elle le regarda avec envie, mais passa son chemin.

L'enseignante sortit du bâtiment et traversait la cour en terre battue. Dommage qu'ils n'y aient pas d'arbres pour agrémenter le terrain, parce que la cour ressemblait plutôt à un terrain vague, c'était tout du moins ce qu'elle pensait. Un doux soleil filtraient à travers les fenêtres des immeubles, donnant une belle teinte aux rayons de soleil qui caressaient Cordelia.

La jeune femme hésitait à détacher ses cheveux, histoire de les laisser voler avec la brise du soir. Mais elle se résigna quand elle passa le portail d'entrée de la cour et vit quelques passants dans les rues. Elle se dirigera sur sa droite et marcha sur le trottoir, sans penser à rien, le regard dans le vide. Lorsqu'elle arriva à l'intersection, elle heurta quelque chose.

Ou quelqu'un plutôt, puisque l'autre personne avait émis un léger cri à cette rencontre - quelque peu violente. Cordelia et cet autre individu étaient à terre, se regardant mutuellement. Cordelia vit une femme aux cheveux blonds et aux yeux bleus, cachés par des lunettes...

Code couleur Cordelia : #FF9933

© Code de Anéa pour N-U


Dernière édition par Cordelia Flemming le Mar 15 Juil - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: La valeur de la connaissance   Dim 13 Juil - 2:01

J
La valeur de la connaissance




FEAT. CORDELIA FLEMMING & Orie Edwards & Sera Masumi



J'arpentais les rues de Tokyo.
J'avais finis ma journée au sein de lycée Teitan, j'y travaillais comme professeur d'anglais,  mais en réalité j'étais un agent du f.b.i sous couverture, à cause de ma mission je devais bientôt abandonner ce poste. Dommage il me plaisait bien, les élèves étaient plutôt tous très sympa et doué pour cette langue, notamment Mouri-san. Je leva la tête vers le ciel,  le soleil brillé toujours en n'allait pas tarder à se coucher, une légère brise de vent venait caresser son visage.  Hum il était déjà tard mais puisque c'était juste à côté pourquoi ne pas en profiter pour aller rendre visite à cool kid à l'école primaire ? Avec un peu de chance il y sera encore. Conan... un enfant qui m'intriguais fortement,  que ce soit ça capacité à réfléchir ou son vocabulaire utiliser,  il n'avait vraiment rien d'un enfant de 7 ans. Il était d'une grande intelligence,  peut-etre même deux fois supérieur à la mienne.  Dans ces conditions difficile d'imaginer que ce n'est qu'un simple écolier,  même Shuu semble intéressé par lui. Je marchais plus vite, le soleil commençait à aller ce coucher,  laissant derrière lui un ciel orangé et une brise encore plus fort, celle-ci se mit à jouer avec mes cheveux,  faisant flotter ma veste d'un rouge pétante. Je regardais ma montre,  il était déjà sept heure moins le quart,  les chances de croiser le petit à lunettes à cette heure était très mince mais bon qui ne tente rien  n'a rien comme dit le proverbe. J'accélèrais ma cadence,  et au bout de 3 min je pu apercevoir le portail de l'école primaire,  il était à environ 30 cm de moi.
Je pouvais apercevoir la cour de là où j'étais,  il n'y avait aucun arbre planté,  ce qui donna un grand espace vide sans rien d'autre,  plutôt dommage pour des enfants de primaire,  le directeur aurait pu faire l'effort d'en planter quelques un histoire de rendre un peu plus jolie cette endroit,  la ça ressemblait plus à un terrain vague qu'autre choses.  Mais bon passons. J'imagine très bien cool kid jouer à chat ici avec ses petits copain quoi que j'imagine qu'il n'est pas du genre à s'amuser à des jeux enfantin.

Je m'apprêtais à ouvrir le portail lorsque quelle que choses me heurta en pleins fouet provocant involontairement un petit crié.  Je m'étais retrouvé les 4 fers par terre la respiration coupé. Je leva la tête en quête de mon agresseur,  appartement il ou elle aussi c'était retrouvé à terre sous le choc. Je croisa le regard de la personne,  quelle surprise c'était une femme,  toute aussi jeune que moi, apparement elle aussi devait être étrangère, Elle avait de long cheveux d'un blond couleur blé qu'elle avait coiffé d'un rubans bleu, de grand yeux d'un vert émeraude.  Qu'elle était jolie,  peut-etre une maîtresse de l'école maternelle ? Me relevant avec difficulté je tendis la main à cette inconnue pour l'aider à se relever.  Puis je décidais de commencer la discussion..

« Ooh it's ok ? Vous devriez faire plus attention et regarder devant vous quand vous marchez, lui dis-je avec un clins d'oeil. Une chance que vous ne fassiez pas 120 kg ! Rigolais je. »

Elle semblait déconcerté,  peut-etre étais ce à cause de mon accent ?
En tout les cas je pouvais toujours demander si mon petit detective était encore la.

« Sorry, est-ce que Conan Edogawa est t'il encore là ? Ce qui m'étonnerais,  c'est que je voulais passer lui dire au revoi.... »

Soudain je m arrêta,  quelque chose avait attiré mon attention,  une jeune femme très étonnante venait de passé, elle avait des cheveux couleur... Rose ? Très étonnant pour une couleur de cheveux. Je m'aperçu qu'elle avait fait tombé un petit carnet, je me pencha pour le ramasser puis interpella la femme étrange.


«Mademoiselle ! Vous avez fait tombé ceci. »

Je lui tendis son carnet.
Et bien, deux rencontres avec même pas 5 minutes d'intervalles, ça me fera de quoi discuter.





 


 
Conan de DC DT RPG (c)
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: La valeur de la connaissance   Mar 15 Juil - 22:12

Pink, colour of hapiness...

    L'énorme pieuvre rose émergea de l'eau avec un bruit de gargouillis. Une main vint chasser la mousse violette qui obstruait le visage de la jeune femme. Basculant sa tête en arrière, elle admira le plafond immaculé. Ça serait bien de mettre un peu de couleur à cet endroit. Hmm... Pas sûr que le proprio soit de son avis. Olàlà ! Déjà qu'il y avait une fuite dans les toilettes et que ça allait faire un mois et demi que personne avait pointé le bout de son nez pour réparer ce truc ! Elle nota qu'il fallait qu'elle change rapidement de lieu d'habitation avec une préférence pour quelque chose qui serait à vendre et non à louer. Au pire, elle pouvait peut-être réparer le truc toute seule, mais son instinct primaire le disait non. Probablement parce qu'elle pouvait changer le tout en fusée-toilette. Pas très pratique tout ça. Et à usage unique en plus ! Ah mais personne ne comprenait son art de toute façon !! Avec une petite moue, elle risqua un pied hors de sa baignoire. Y avait quand même le MIB qui lui permettait de faire ce dont elle avait envie. Elle se demandait bien quels étaient les critères de sélection. Parce qu'à la base, Orie n'avait rien demandé. Mais eux l'avaient compris. Enfin eux... elle ne connaissait pas tout le monde... voire même presque personne. Apparemment, c'était mieux comme ça et ça lui convenait aussi.

    Se regardant dans le miroir, elle entreprit la lourde tâche de se sécher les cheveux. Ne valait-il pas mieux de les couper ? C'était une perte de temps ! Mais Orie préférait qu'ils vivent leur vie, un peu comme s'ils étaient vivants. Elle traversa sa chambre laissant quelques gouttes d'eau sur son passage. Ouvrant la porte de son armoire, elle savait déjà qu'elle prendrait le short rouge et le T-Shirt blanc où était inscrit « Who's bad ? ». Très fière d'elle, elle entama une petite danse en se brossant les cheveux. Encore un peu mouillés. Tant pis. Il fallait qu'elle sorte de toute façon. Elle n'avait plus de bacon. Drame national. Et Orie n'en appréciait qu'une seule sorte bien précise. En plus d'être toxicophobe, elle était exigeante ! Mais le bacon c'était sacré, ça provenait de son pays et elle ne choisissait pas n'importe lequel. C'était comme l'Izarra. C'était un alcool très rare au Japon et, de fait, elle n'en trouvait que dans une poignée de boutiques spécialisées. Elle n'en consommait que rarement. Affichant un énorme sourire, elle se dit qu'il fallait qu'elle récupère aussi un « paquet ». Des instructions codées de l'Organisation. Mouah... Fallait encore faire un rituel pas possible.

    Après être descendue de son immeuble, il fallait se rendre à une boîte postale, non sans avoir pris trente-sept rues différentes pour ne pas éveiller les soupçons. En chemin, elle récupéra son précieux bacon et acheta une bouteille de lait. Dans la boîte, il y avait le même carnet basique. Orie ne savait même pas avec qui elle communiquait. Enfin, c'était quelqu'un de l'Organisation forcément ! Après qui exactement... ça restait un grand mystère. Mais Orie s'en fichait de tout ça ; c'était amusant, c'est tout ce qui lui importait. Elle ouvrit le carnet à la vingt-sixième page. Ça disait qu'il fallait qu'elle passe prendre des gâteaux à la pâtisserie et un tas d'autres choses bateaux. Elle le rangea dans la poche arrière de son short. Elle savait ce qu'elle avait à faire... Aller à la patisseriiiie !! Elle avait bien envie d'une tarte à la framboise, ou alors d'un parfait à la fraise ou bien...

    « Mademoiselle ! Vous avez fait tombé ceci. »

    Mmh ? Une femme blonde typée européenne tenait le carnet qu'elle venait de récupérer. Ah bah mince alors ! Tentative de fuite de l'objet ! Peut-être qu'il ne l'appréciait pas ? Mais elle avait été gentille avec le carnet, elle écrivait gentiment. Ça existe cette manière d'écrire, Orie ? Pas sûr. Elle reprit son bien avec un sourire enfantin. Heureusement que cette femme avait été là. Bien sûr, elle se souvenait de tout ce qu'il y avait été inscrit à l'intérieur, mais son destinataire... peut-être pas. Au pire, si quelqu'un le disait, elle doutait fortement.

     « Merci beaucoup, Oka-san, finit-elle par dire. J'y ferai attention la prochaine fois, promiiiiis. »

    Elle dévoila toutes ses dents bien alignées. Oh mais elle avait une amie avec elle. Orie la salua en effectuant une courbette. Elle n'avait pas l'air bien japonaise non plus, mais c'était la tradition. Bizarrie ou coïncidence, il y avait bien trois étrangères parlant la langue de Shakespeare réunies.

Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: La valeur de la connaissance   Dim 20 Juil - 9:35

Nom du RP




FEAT. CORDELIA FLEMMING & Orie Edwards & Jode Starlingi


Les cours étaient désormais terminés depuis maintenant plus d'une heure, mais j'avais préféré rester encore un peu dans le lycée pour pouvoir réviser au calme mes leçons, en préventif, au cas où il y ai un contrôle surprise. En effet, vu comme le professeur avait insisté et répété que c'était important, lors du cours de tout à l'heure, tout porté à croire qu'il nous ferait un petit test. Alors je mettais installer dans la bibliothèque qui était, à cette heure-ci, complètement déserte et silencieuse. Il faisait tout de même lourd, alors j'ouvris la fenêtre et puis au fil de temps, la température baissa, ce qui était le signe qu'il fallait rentrer. Juste au moment où j'allais ranger mes affaires, mon téléphone sonna. Je décrochais : "Allô Mlle Sera, c'est le réceptionniste de l'hôtel, c'était juste pour vous prévenir que ce soir il y aura un peu de bruit, à votre étage, jusqu'à vingt deux heure à cause de travaux importants et qui ne pouvaient pas attendre, je suis vraiment désolé pour cette gêne...

-Bien, merci de m'avoir prévenue. Ce n'est rien, ce n'est pas votre faute et puis si c'était si important... enfin... au revoir, répondis-je avec un ton plutôt embêté." Comment allais-je faire pour travailler dans le bruit, il fallait tout de même que je sorte un jour du lycée, et puis les rues la nuit, ce n'est pas prudent... C'est là qu'une idée m'est venu *Pourquoi pas rendre une petite visite à Conan-kun ?! Je pourrais alors travailler avec Ran-chan.* Mes affaires rangées dans mon sac, je m’en pressa de prendre la porte.

Regardant de droite à gauche en sortant, je vis pour la première fois depuis mon arrivée au lycée, un couloir vide et sans bruit, ceci en était presque apaisant. Je le traversa donc en courant sans craindre de me faire prendre par un quelconque professeur. Passant par les casiers, je pris tout ce dont j'avais besoin dans le mien. Je mis ainsi mes chaussures et je quitta le bâtiment. Dehors, il faisait un petit peu plus frais que ce que je pensais, je mis ma veste pour ne pas prendre froid et commença à marcher vers le portail. Au loin je vis trois silhouettes devant l'école de Conan-kun.

Me rapprochant, je distingua trois femmes. Une femme plutôt petite avec de longs cheveux blonds et aux yeux couleur émeraude. Une autre avec des cheveux blonds également mais cette fois-ci plus courts et des yeux magnifiques bleus. Cette femme me disait d'ailleurs quelque chose, je suis sûre de l'avoir déjà vu quelque part, mais où ?! Et enfin une femme très charmante avec une chevelure en aucun cas anodine puisqu'elle était rose, ceci allant très bien avec le bleu de ses yeux. Ces dernières ne me sembla pas être des japonaises, elles ressemblaient plus à des occidentales.

J'arriva près d'elles, et entendit un morceau de leur conversation : "Mademoiselle ! Vous avez fait tombé ceci, dit l'une en ramassant un petit carnet brun, posé au sol et le tendant à la demoiselle à l'étrange chevelure.

- Merci beaucoup, Oka-san. J'y ferai attention la prochaine fois, promis, répondit une autre en prenant l'objet." Vu leur accent, ma supposition se confirma. Elles avaient un doux petit accent Anglais que je trouva d'ailleurs très jolie et sympathique. Il me fit également pensé au Etat-Unis et ainsi à ma famille. Mais ensuite, je ne vis personne bouger, comme si le temps s'était alors arrêter. Les jeunes femmes semblaient figées comme des statues de pierre. Elles avaient l'air perplexe. Je m'avança donc près d'elles en lançant un petit "Bonjour mesdames, comment trouvez-vous le temps ce soir ? Il fait frais, n'est-ce pas ?!" En un instant, elles se tournèrent vers moi avec de grands yeux, je pensais alors que je les avais surprise... "Euh.... désolé de vous déranger, mais en vous voyant ainsi, j'ai pensé que...." *J'ai pensé : Sera tait-toi la prochaine fois*. C'était rare, mais à ce moment-là, j'étais un peu mal à l'aise, pourtant je préféré sourire que de le montrer.







Conan de DC DT RPG (c)


Dernière édition par Sera Masumi le Dim 20 Juil - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: La valeur de la connaissance   Dim 20 Juil - 11:07



Virmire


La valeur de la connaissance

feat. Jodie, Orie & Sera

« Don't pray when it rains if you don't pray when the sun shines. »




Une rencontre étrange entre quatre anglophones.
Cela ne pouvait qu'amener que de bonnes choses... Sans doute...



Cordelia se maudit d'avoir fait preuve d'autant d’inattention. Cela ne lui ressemblait vraiment pas, à vrai dire. « Il faudrait peut-être que je consulte un médecin, cette fatigue lancinante est vraiment rageante. » pensa la jeune enseignante. Toutefois, elle n'eut pas l'occasion de se lamenter plus longtemps sur la condition de son psyché, puisque son homologue s'était relevée et lui tendant présentement la main :

- Oh, it's ok ? Vous devriez faire plus attention et regarder devant vous quand vous marchez. Une chance que vous ne fassiez pas 120 kg ! avait-elle dit d'un air enjoué.
Elle avait accompagné cela d'un clin d’œil, ce qui eut pour effet de surprendre la londonienne. Non pas qu'elle ne fût pas réceptive à la bonne humeur évidente de cette femme, mais la mélancolie couplée à une humeur assez morose n'étaient pas les meilleurs ingrédients pour apparaître sympathique avec quelqu'un. La femme aux lunettes continua alors de parler :

- Sorry, est-ce que Conan Edogawa est-il encore là ? Ce qui m'étonnerait. C'est que je voulais passer lui dire au revoi... avait-elle dit, avant de se tourner en direction d'une jeune femme dont les cheveux arboraient une douce teinte de rose brillant.

Cette dernière avait fait tomber un petit carnet noir, dont les pages étaient retenues par une mince bande élastique de couleur bordeaux. La blonde aux yeux bleus le ramassa et interpella l'autre personne pour lui rendre son bien. Une échange de civilités s'en suivit, avant que la fillette à la chevelure étrange ne fasse une courbette à Cordelia pour la saluer. Pourquoi fillette, pourra-t-on se demander ? Parce qu'elle avait assurément le caractère d'une enfant d'une dizaine d'années, que ça soit son caractère, sa manière de bouger ou sa façon de parler - en tout cas, c'était ce que ressentait Cordelia.

Un blanc dans la conversation se fit sentir, ce qui ne déplut pas tellement à la londonienne qui semblait apprécier ce silence. Mais, cela fut de courte durée, puisqu'une adolescente - certainement une lycéenne qui venait de terminer les cours, puisqu'elle portait l'uniforme - venait de les interpeller :

- Bonjour mesdames, comment trouvez-vous le temps ce soir ? Il fait frais, n'est-ce pas ?! avait-elle lancé, tout aussi enjoué que la femme que Cordelia avait heurté, plus tôt. Euh.... désolé de vous déranger, mais en vous voyant ainsi, j'ai pensé que... continua-t-elle avec un air hésitant, en face des regards étonnés qui se tournèrent vers elle.

Cordelia se serait bien fendu d'un soupir, si elle était seule. Elle avait plus qu'une seule envie : rentrer chez elle et fermer les yeux pour dormir pendant des deux jours qui composaient son - court - week-end. D'un autre côté, le nom de Conan Edogawa avait été évoqué, c'était peut-être l'occasion d'en apprendre un petit peu plus, à propos du jeune écolier.

- Ne vous en faites, pas, Mademoiselle, répondit la londonienne en souriant, ce qui tranchait radicalement avec son humeur interne. Toutefois, je ne pense pas que nous soyons assez vieilles pour nous appeler "mesdames", si ? continua-t-elle avec un air narquois.

La principale intéressée resta silencieuse à cette légère pique, tandis que Cordelia reprit la parole :

- Mademoiselle, fit-elle en se tournant vers la blonde, une lueur d'intelligence et d'intérêt luisant désormais dans ses yeux vert émeraude, vous avez parlé de ce Conan Edogawa, cela vous dérangerait si je vous demande comment vous le connaissez ?

Code couleur Cordelia : #FF9933
Code couleur Jodie : #CC0000
Code couleur Orie : #B22222
Code couleur Sera : #000000
SPOILER HORS-RP:
 


©️ Code de Anéa pour N-U
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: La valeur de la connaissance   Jeu 24 Juil - 21:52




Vraiment étrange cette petite, elle semblait venir d'un autre "monde", couleur de cheveux teinté, manière d'agir bizarre, on aurait un personnage de manga sorti de la télé. Elle me remercia en effectuant une courbette comme les chevalier devant de gente demoiselles. Je me croirais dans un défilé de cosplay. Nous n'étions que deux personnes et en à rien de temps nous nous sommes retrouvé à 4. Cette fille qui viens d'arriver, elle ressemble à shuu... c'est yeux sont exactement les mêmes, simple coïncidence ?

- Bonjour mesdames, comment trouvez-vous le temps ce soir ? Il fait frais, n'est-ce pas ?!
Euh.... désolé de vous déranger, mais en vous voyant ainsi, j'ai pensé que..
Hum, elle semble étrangement mal à l'aise. L'ai-je déjà vu quelques pars ? Il faut mieux que je ne dise rien au risque de passer pour une imbécile.


-Bonjour Mademoiselle... ? Oui c'est assez agréable je trouve, un peu de vent frais ne fais pas de mal, surtout avec toute cette chaleur. lui rétorquai-je avec un grand sourire.

Bizarre, pourquoi tout le monde c'est tut d'un coup ? ai-je dis une bêtise ? D'un coup la blond aux yeux émeraude se tourna vers moi, son expression de visage avais changé, elle semblait plus aisé et sûr d'elle, étrange ce changement d’aptitude.

- Mademoiselle, vous avez parlé de ce Conan Edogawa, cela vous dérangerait si je vous demande comment vous le connaissez ?
Q-uue quoi ?! pourquoi donc cette question, elle lui veux quoi ? Son changement d’aptitude est très suspect, elle s’intéresse à ce gamin ? je dois faire attention à ce que je dis. J'étais partie voir cool kid et me voilà devant 4 inconnu. Je téléphonerais à Conan pour le prévenir qu'une étrangère suspect s'intéresse à lui, jouons le jeu, et essayons d'en apprendre plus sur elle.

-Oh yes! je suis la professeur d'anglais de mouri-san et j'ai déjà fais la connaisance de cool kid plusieurs fois, mais pourquoi cette question ?

Plus le temps passe plus je me dis que cette étrangère est vraiment bizarre, remarque pas plus que l'autre au cheveux rose, haha. Je jeta un coup d'oeil vite fais à la fille au yeux verts, j'étais sûr de l'avoir vu mais où ? de plus elle avait paru fort troublé quand elle m'avait vu.
Et la fille au cheveux roses était dans son monde. Je crois que je suis tombé sur des gens louche.


Spoiler h.s:
 
Revenir en haut Aller en bas
« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: La valeur de la connaissance   Jeu 31 Juil - 17:22

Knowledge is mother of Power


    - Bonjour mesdames, comment trouvez-vous le temps ce soir ? Il fait frais, n'est-ce pas ?! Euh.... désolé de vous déranger, mais en vous voyant ainsi, j'ai pensé que...

    Oh une autre personne ! C’était amusant. Orie n’avait pas l’habitude de côtoyer des… gens, alors être dans un groupe de quatre personnes relevait de l’exploit ! La dernière personne avait des allures androgynes et semblait jeune et, bizarrement, Orie ne savait pas trop s’il s’agissait d’une fille ou d’un garçon. Il ou elle avait un sourire charmant en tout cas. Autant appeler cette personne « It », ce sera plus simple. It avait donc l’air d’être plutôt embarrassé. Un peu comme elle, It semblait perdu. En même temps, Orie devait absolument acheter son bacon chéri ! Et ce n’était pas en restant à papoter que cette tâche serait accomplie. Elle s’apprêtait à partir en remerciant la dame blonde, quand l’autre femme prit la parole :

    [color:6c6d= #FF9933]- Mademoiselle, vous avez parlé de ce Conan Edogawa, cela vous dérangerait si je vous demande comment vous le connaissez ?

    Ouh bah c’était pas à elle qu’elle s’adressait parce qu’Orie ne connaissait pas grand monde ou du moins, personne ne captait suffisamment son intention. Les gens étaient des gens. Beaucoup trop nombreux. Elle s’en souvenait déjà bien assez pour essayer de découvrir ce qu’ils faisaient dans la vie, si le temps leur plaisait et blablabla… Pas le temps de s’embourber de tout ça. M’enfin, apparemment, ce Conan Edogawa avait l’air d’être connu dans le quartier. Inconnu au bataillon pour sa part. Quelle surprise…

    La femme blonde à lunette répondit qu’elle le connaissait d’une autre personne, toute aussi inconnue au cerveau d’Orie. D’ailleurs, elle l’appelait « Cool kid ». Genre il était cool comment ? C’était bizarre comme surnom, non ? Non ? Bon, bah y avait qu’elle que ça choquait. C’était pas si choquant que ça en soit, tout le monde donne des surnoms, toi la première d’ailleurs !! Mouais… Peut-être que ça valait le coup d’en apprendre un peu plus sur ces femmes. Même si Orie n’aimait pas tellement connaitre des trucs. Ça se retournait vite fait contre elle ces choses-là. Foutue mémoire… Elle lui donnait assez de migraines comme ça. Merci aux infusions au gingembre ! Pas question de prendre des médocs !

    « Désolée, je dois acheter du bacon. Question de vie ou de mort »

    C’était plutôt passer à la pâtisserie qui était le plus important, non ? Naon. L’envie de bacon grillé devenait plus forte. De plus, apprendre à connaitre les gens ne lui avait toujours apporté que des ennuis. Les secrets, les habitudes et tout le reste. Y avait toujours un gars qui avait besoin d’information. Orie était bien trop naïve sur les intentions de ceux qui l’entouraient.

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: La valeur de la connaissance   

Revenir en haut Aller en bas
 

La valeur de la connaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Valeur de bande]
» valeur en point
» De la valeur nutritionnelle des sandwichs chez Tolkien
» Mission Jedi & Sith : Prouver sa Valeur [Echouée]
» Valeur et civisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DETECTIVE CONAN { dark truth } ::  :: Quartier Beika :: Zone scolaire :: Ecole Teitan-